L’OMS prend-elle les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages?

Gros titre en p. 22 du Temps du dernier week-end (13-14 janvier) : « Il y a eu 10’000 morts dus au covid en décembre ».

Quelle horreur, Pully, ma chère commune aurait-elle été décimée ?

Je me précipite sur le début de l’article pour y lire : « En décembre, 10’000 personnes sont officiellement mortes du covid à travers le monde, selon Maria von Kerkhove, responsable technique à l’OMS ». Et l’article de poursuivre : « Le chiffre pourrait être bien plus élevé. Les Etats ont pour la plupart baissé la garde et ne surveillent plus l’évolution du virus. Inquiétant au moment où ils négocient un accord pandémique à Genève ».
Ouf ! 10.000 personnes à travers le monde ! Me voilà rassurée quand bien même « le chiffre pourrait être bien plus élevé ». Constat, on n’en sait au fond rien du tout ! J’ai envie de suggérer : vous nous reviendrez, Madame, quand vous aurez quelque chose de sérieux à dire !

L’OMS voudrait-elle entretenir une panique pandémique pour faire passer son accord qui lui conférerait tout pouvoir en lieu et place des Etats en cas de pandémie ?

Mais la responsable technique de l’OMS citée plus haut ne s’arrête pas là (et l’article non plus !).
Rappelant que, depuis le début de la pandémie en 2020, le SARS-CoV-2 a tué 7 millions de personnes, selon l’OMS, mais que « les chiffres réels sont sans doute multipliés par trois » (sic ), notre responsable OMS en rajoute : « Le monde doit comprendre que le covid reste un grand risque de santé publique. Le taux de positivité au SARS-CoV-2 va de 8 à 18 %. Le taux d’hospitalisations a augmenté de 42 % et celui des admissions en soins intensifs de 62 % ».
Je m’arrête là car les citations chiffrées des mises en garde continue. On ignore toujours d’où proviennent les statistiques, comment on comptait les morts, s’il y avait parmi eux des personnes avec poly-morbidités, quels étaient les âges, etc…, etc…
Mais ajoutons encore une louche d’inquiétude ; notre responsable technique de l’OMS y met du sien : « nous ne savons pas encore tout au sujet du virus et nous demandons quelles seront les conséquences et les déficiences que nous constaterons peut-être un jour au niveau du système cardiaque, pulmonaire et neurologique même auprès d’athlètes ».
On attendrait les mêmes constats au sujet des nouveaux remèdes ou vaccins de toute catégorie, des conséquences humaines, sociales, économiques des confinements. Mais rien !……

Merci au journaliste qui a rapporté sans commentaires les déclarations de Mme van Kerkhove. En citant ces chiffres qui ne veulent rien dire, ces résultats dénués de toute valeur scientifique faute de véritables références ou comparaisons précises, ces menaces gratuites, il a fait éclater au jour la totale nullité scientifique, médicale, sociale etc de l’OMS dont il est grand temps de se débarrasser avant qu’elle ne se prenne pour Dieu, Allah ou Jéhovah.

51 réponses à “L’OMS prend-elle les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages?”

  1. Les titres « accrocheurs » de certains journaux m’irritent tout comme vous autant que certains articles qui ne sont finalement que des coquilles vides. Après tout, nous ne sommes pas obligés de lire les journaux dont les journalistes n’ont rien à dire. Je me souviens d’une phrase, d’un humorise, Raymond Devos, qui disait, je le cite : « lorsqu’on a rien à dire, on en parle » Que ce soit au sujet du Covid ou de tout autre sujet, il est actuellement de bon ton d’angoisser les gens, Je me demande bien souvent quelles sont les conséquences de ces perpétuelles alertes ou états d’urgence sur notre santé physique et mentale dont les médias usent et abusent. La médecine nous recommande constamment de manger sainement, de ne pas abuser de l’alcool, voire d’en supprimer totalement notre consommation sans oublier la pratique sportive quotidienne. Toutefois, à aucun moment, les médecins sauf quelques praticiens minoritaires se demandent quelles répercussions ces nouvelles anxiogènes ont sur notre santé. Concernant la plupart des médias, ces nouvelles dramatiques ne représentent rien d’autres que leur fond de commerce. Nous sommes très nombreux à attendre depuis des années, une étude sérieuse sur les répercussions de l’anxiété sur notre santé. De plus en plus de gens se détournent des nouvelles et de la presse « mainstream » car ils se rendent très vite compte qu’ils se sentent beaucoup mieux sans ces déluges de nouvelles catastrophiques.

  2. Chère Madame
    L’OMS, qu’est-elle devenue ? Institution créée par ses états-membres qui la gouvernaient et auxquels elle faisait ses recommandations, la mondialisation en a fait le vassal de la finance mondiale qui l’a transformée en un organisme soi-disant ‘supra-national’ en contradiction avec les ‘normes’ du droit international auxquelles elle a substitué des ‘règles’ édictées par elle au mépris de la sacro-sainte volonté des Etats. Vous souhaitez à juste titre sa disparition car même l’espoir d’un retour à la norme est devenu du domaine de l’Impossible.
    Ne perdons pas espoir cependant. Ce qui est devenu inutile finit toujours par disparaître. L’avènement prochain d’un monde multipolaire lui donnera l’impetus nécessaire.

  3. Excellent billet Madame Sandoz. Qu’y a-t-il derrière ces statistiques qui, comme vous le dites si bien , ne veulent rien dire, voire inventées tant elles sont approximatives, si ce n’est préparer le terrain en jouant sur la peur pour nous faire accepter de mouvelles séries de vaccins? C’est vraiment nous prendre pour des idiots! Ceci dit je ne trouve pas très malin le journaliste auteur de l’article, surtout le titre ..pour faire  » mousser » le lecteur..Tous les journalistes n’ ont pas inventé
    la roue !

    1. Je voudrais rajouter que l’ OMS fait partie du giron de l ‘ organisation qui se prépare pour la création d ‘ un  » Gouvernement mondial » dirigé par les milieux de la finance, les Bill Gate et autres personnalités à l’ égo démesuré : tous les peuples de la planète sous une même gouvernance, donc une même Culture, une même monnaie… la politique de la mobilité que l’ on nous chante depuis 30 ans , c ‘ est le mélange des cultures et donc leur effacement.. Cette idéologie d un gouvernement mondial n’ est rien d ‘autre que la construction d’ un immense Empire, et la réalité , ce n est pas la Nation qui est source de guerre mais le désir d’ Empire. Et plus un Empire est grand, plus il est difficile à contrôler plus il devient dictatorial.Bientot la révolte des Peuples contre ce projet inquiétant ?

  4. C’est toujours un peu rassurant de constater qu’il y a, tout de même, encore des personnes sensées…merci madame!

  5. Il faut que l’oms cache les victimes des poisons injectés depuis 2 ans !

    Ces institutions sont passées de, référence, à bouffonnerie tragique sur fond de corruption, la porte parole (M. P) de la revue Lanset lors de l’affaire de l’hydroxychloroquine est, également connue comme, après s’être déjà construit une solide réputation en tant qu’actrice dans le secteur porno hard. Immédiatement, google et tous les autres, mis à part X, censure systématiquement toute allusion relative Myriam Palomba et le Lancet, c’est la raison qui m’oblige à en faire état dans le très respectable blog de Mme. sandoz. (on a les photos et les vidéos) !

    Ces « personnes », suivez mon regard, sème la peur, ils ont payés pour ça, en principe, ce sont souvent des ratés dociles, mais en voyant à quel point ils se dispersent dans des discours abscons, il y a à pensé, que leurs chefs, ont également peur, voir plus peur que ceux qui subissent leurs alarmes persistances et stridentes.

    goebbels l’avait écrit, il faut semer la peur dans la population, uniquement afin que dans la population, la peur sévisse entre les citoyens, que les citoyens s’en prennent à leurs semblables, se méfient de leur voisin etc.

    Klaus, admirateur sans limite de goebbels, mais pas que, de mao et de Lénine, n’a pas le quart de l’intelligence de ses idoles, en plus, il semble très mal entouré, certes, son plan est ambitieux, mais aucun doute, qu’il est voué à l’échec et ça e remarque, nous voyons ses tribuns claquer de plus en plus des dents et commettre de plus en plus d’erreurs qui leurs seront fatalement impitoyables.

    Mao, goebbels/hitler, staline (même si j’ai un petit faible pour staline), étaient droits dans leurs bottes, ils ne s’entouraient pas de poules mouillées, ils ont également risqués gros à de nombreuses occasions et même si ils avaient peur, ils ne laissaient absolument rien transpirer , lorsque l’un de leur ambassadeur caquetait, on le retrouvait le lendemain matins suspendu à un crochet de boucher, actuellement avec ces diarrhées pseudos institutionnelles, c’est le crochet de boucher qui se suicide !

    En fait, ils ont vu qu’ils pouvaient truquer les élections américaines avec cette mise en scène, en plus voler aux contribuables des milliers de milliards et avec un président aussi diabolique que catholique, déclencher des guerre un peu partout et protéger leurs alliés enturbannés de Téhéran, le temps qu’ils mettent au point leur joujou messianique. Klaus est le principal allié des mollahs, de leurs trafiques juteux….

    1. « c’est la raison qui m’oblige à en faire état dans le très respectable blog de Mme. sandoz »
      Pour une fois !

  6. L’OMS est en pleine propagande pour faire accepter son nouveau traité sur les pandémies qui lui donnera les pleins pouvoirs. Sur le Covid, il suffit de dire n’importe quoi pour relancer les medias et faire une piqûre de rappel au citoyen moyen qui n’ira jamais vérifier l’info mais qui l’ajoute à ses certitudes précédemment acquises.

    Car l’information sur ce sujet est devenu une farce monumentale. Jamais autant de contre-vérités n’auront été proférées par des experts tout en accusant ceux qui se posaient des questions de « propagation de dangereuses fake news ».

    Ce qui est plus inquiétant, c’est que le sujet d’une nouvelle pandémie fait l’objet de sessions à Davos avec les autorités politiques et économiques. Le tout sponsorisée par des laboratoires pharmaceutiques. Le message: « la question n’est pas de savoir s’il y aura une nouvelle pandémie mais de savoir quand. Il faut donc se préparer ». Entendez par là, se préparer avec les mêmes solutions comme des vaccins qui n’empêchent pas la transmission pour contrer la progression du taux d’incidence de la maladie.

    Ce qui est encore plus inquiétant, c’est que le monde scientifique n’a rien appris: « Lethal Infection of Human ACE2-Transgenic Mice Caused by SARS-CoV-2-1 related Pangolin Coronavirus GX_P2V »

    Ainsi, des petits malins continuent à se faire plaisir en bricolant des virus dans les labos qui n’ont pas le niveau de sécurité requis. Et vu que personne n’intervient, il est probable que des milliers d’autres expériences similaires ont lieu dans le monde tous les jours.

    Tous les ingrédients sont donc réunis pour une future crise sanitaire encore pire que la précédente. La progression étant exponentielle depuis quelques dizaines d’années (2002: grippe aviaire, 2009: H1N1, puis Covid).

    La vrai question est de savoir si la société s’en remettra. Si beaucoup de citoyens ne souhaitent pas remettre en question le passé, la confiance a été rompue: moins de 3 % des Européens ont fait le rappel Covid cet automne et la vaccination contre la grippe a fortement régressé.

    Une partie non négligeable de la population est déterminée à « ne plus jamais vivre ça ».

    Les sociétés modernes telles qu’on les a connues pourraient alors totalement imploser en cas de nouvelle pandémie avec un traitement disproportionné sous la houlette de l’OMS.

  7. Raz le bol de ce catastrophisme, cela ne fait que confirmer que cette pandémie a été exagérée pour justifier des mesures disproportionnées dans le passé.

    Au lieu du Covid qui n’a pas tué plus que la grippe et les autres maladies respiratoires depuis 2022, l’OMS pourrait se pencher sur les 3 premières causes de mortalité dans notre pays: maladies cardio-vasculaires, cancers et démences. Et plutôt que l’accuser le Covid de tous les maux, promouvoir une meilleure hygiène de vie pourrait sauver des millions des personnes. C’est son boulot mais elle ne le fait plus.

    Quand à l’UE, tout a été dit sur ses préoccupations pour notre santé lorsqu’elle a reconduit le glyphosate pour 10 ans.

    Alors qu’on nous f… la paix avec ce Covid.

  8. Le problème est que ces organisations internationales remplies de fils de dictateurs, (il faut bien leur trouver des alibis de rester à Genève), tout comme l’organisation faitière de ces micmacs, l’onu, sont sous contrôle par le biais d’une écrasante majorité de dictateurs et de meurtriers, dès qu’une institution internationale se laisse happer par l’hydre onusienne, car cette entité regroupe, tant que possible, toutes les branches imaginables pouvant exercer des formes de contrôle sur la population mondiale. L’oms, l’une des branches fondatrice de ce système échappant aux états est devenu l’outils idéal pour étendre aux démocraties l’influence totalitaires représentée par cette majorité constituée et entièrement contrôlée par dictatures. Pas bête, il suffisait d’octroyer les mêmes droits démocratiques aux dictatures pour que l’ensemble du système se transforme en dictature. c’est la raison pour laquelle, tous les états démocratiques enferment les criminels dans des prisons, car si elle ne le fait, très rapidement, ce sont les criminels qui imposent leur règles au reste de la société nationale, donc pas bête, les criminels ont compris qu’il serait bien plus aisé de contrôler ces excroissances internationales des états démocratiques pour imposer leur méthodes criminelles à l’ensemble de la planète et de pair aux démocraties. C’est déjà le cas, en Europe et aux USA-Canada, les assassins ne sont plus inquiétés et le chaos se répand de façon exponentielle !

    1. Aux côtés de certains mondialistes, quelques exemples de dictatures anti occidentales, antisémites, gangrénant et noyautant l’ONU et les organisations internationales :
      – la Russie du criminel Poutine ;
      – l’Iran des ayatollahs ;
      – la Corée du Nord et son bouffon ;
      – la Chine au parti unique ;
      – les pays de l’islam, grands ennemis d’Israël ;
      – et tous ces états achetés et corrompus par ces ennemis de la démocratie, genre Mali, Centrafrique et autres Venezuela…

  9. Que personne ne s’en face, l’onu a mis toutes les passerelles nécessaires pour le wef et son klaus fassent partie intégrale des missions de l’onu !

    Aujourd’hui, klaus et le wef, qui plus est, depuis la nouvelle capitale helvétique (Davos) on accueillis à l’unanimité l’imposition de « trackers » carbone aux populations via les institutions internationales (onu).

    On vous l’annonçait depuis 4 ans. Les médias et autres « vérificateurs de l’info » nous traitaient de « complotistes ».
    Maintenant ils l’annoncent comme une évidence, le Pass Carbone individuel.
    De la part de psychopathes qui chacun pris individuellement doit avoir une empreinte carbone supérieur à un million d’habitant.
    Le canular du réchauffement climatique servait donc bien à cela.
    Ensemble, virons ces malades !

    Il y a toujours eu deux types de criminels :

    1. Ceux qui choisissent la voie illégale, ces derniers finissent heureusement et sans détours en prison !
    2. Ceux qui font un détours par la voie légale, eux finissent parfois en prison, quoi que très rarement, en général, ils finissent au pouvoir et dirigent des états !

  10. Extrait d’un article du Temps le 18 août 2023:

    « On a beau être au cœur de l’été, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) tire la sonnette d’alarme. Entre le 17 juillet et le 13 août, 1,4 million de nouveaux cas de covid et plus de 2300 morts ont été recensés dans six régions suivies par l’OMS. C’est une augmentation de 63% des cas par rapport à la période des 28 jours précédents. »

    Même casting: Maria Van Kerkhove (responsable technique Covid-19 du programme d’urgences sanitaires à l’OMS) et Stéphane Bussard (journaliste).

    Ce sont donc des récidivistes.

    Une personne analytique, pondérée et pramatique aurait dit de la situation en janvier 2024: « la situation est stable malgré la saison hivernale, la fin de toutes les mesures et le ridicule taux de rappels vaccinaux. On peut donc conclure à la confirmation d’une phase endémique où le Covid fait partie des maladies respiratoires courantes comme la grippe »

    Mais l’hystérie semble être un critère plus important de recrutement à l’OMS ou au Temps.

    L’an dernier, plus de 600’000 personnes sont mortes du paludisme. La semaine dernière des SDFs sont morts du froid en France. Sans parler de la situation au Moyen Orient ou en Ukraine.

    Alors cette propagande Covid est devenue indécente.

  11. Merci pour ce rappel et bonne année !

    L’OMS ne mérite plus son rôle. Elle a totalement perdu son indépendance et sa capacité à gérer des crises. Car il faut parfois savoir mettre des limites.

    Revenons-en au fameux vaccin, il devait être efficace à 95 % contre la maladie symptomatique. Il s’est révélé totalement inefficace dans ce domaine ainsi que la prévention de la transmission. Il devait alors protéger des formes graves. Si une certaine efficacité a pu être constatée contre le virus original avec la primo-vaccination, cette protection n’est plus démontrée avec les derniers variants omicron (« Effectiveness of a fourth SARS-CoV-2 vaccine dose in previously infected individuals from Austria ». Mais il y aura toujours moyen de discuter donc de semer le doute.

    Par contre, il est effrayant que ni l’OMS ni aucun organe réglementaire n’ait réagit à l’étude publiée par une équipe de l’université de Cambridge publiée dans Nature en décembre dernier (« N1-methylpseudouridylation of mRNA causes +1 ribosomal frameshifting »).

    Cette étude démontre tout simplement que la technologie ARNm ne fonctionne pas comme prévu: presque 10 % de protéines étrangères inconnues sont produites par erreur. Les conséquences n’ont jamais été étudiées.

    On peut ajouter que cette étude a été revue par les pairs fait désormais référence dans le monde scientifique.

    Comment est-il possible qu’une pareille bombe puisse être désamorcée par les médias et que les régulateurs ne se saisissent pas de l’affaire ?

    L’ARN messager modifié du vaccin ne fait pas que produire la fameuse protéine S mais aussi 10 % de « saletés » inconnues donc les conséquences n’ont jamais été étudiées !

    Je me demande quelle aurait été la réaction des patients s’ils avaient informés comme c’est leur droit ?

    Si on ajoute à cela que le problème était déjà connu bien avant la mise au point de ces vaccins (études antérieures publiées), on peut parler de tromperie. En fait, c’est un frein à l’utilisation de l’ARNm pour d’autres traitements car la quantité de déchets devient trop grande.

    Le fait que l’OMS ne réagisse pas face à des faits aussi graves démontre son incapacité à mettre des limites donc de garantir notre sécurité.

    Elle pourrait le payer cher un jour car ignorer un problème de cette taille ne le résoud pas. Une brèche importante a été ouverte car d’autres études pourraient creuser et démontrer une toxicité.

    A quand un financement participatif pour financer ces études et mettre fin à ces technologies dangereuses tant qu’elle ne seront pas maîtrisées correctement ?

    1. @ RICHARD P
      La question c’est: « Pourquoi ils l’ont fait?

      L’ARNm, de loin, n’a jamais été concluante pour aucun candidat vaccin depuis trente ans. Les tentatives avaient toutes échoué. De plus quand on sait que les essais avaient été effectués sur de petits rongeurs HUMANISES (souris OGM) pour les rendre proches du système immunitaire humain et qu’ils étaient tous morts entre 5 et 10 jours, il y a raison de penser que la circulation commerciale de ces injection aux humains et à population générale, entre dans la catégorie du délit de nuire, de viol de l’intégrité corporelle avec la connaissance que dégâts physiologiques graves sont plus qu’avérés et que mort est parfaitement prévisible.
      ….

  12. L’oms est devenue et a sans doute déjà été depuis longue date, une sorte d’officine politique aux ordres des corrompus qui sévissent à l’onu, après quelques investigations, même superficielles, à chaque fois qu’il y a un sale coup au niveau mondial, nous voyons que l’onu joue un rôle diamétralement opposé à ses supposées prérogatives, comme avec l’Ukraine, alors que son rôle est de servir de vecteur pour imposer une paix, nous voyons l’onu en train d’alimenter la guerre en arme avec des positions partiales. L’oms est devenue le croisement entre le parti démocrate américain, certains industriels complices et, aux ordres, les institutions au niveau national (pas tous) qui emboite le pas, dans l’affaire covid, il était évident que plus un pays était sous le joug de l’establishment du parti démocrate et plus les mesures de contraintes étaient imposées de manière totalitaire.
    Ne pas oublier que Donald Trump avait raccourcis drastiquement ses budgets pour l’onu, voyant que trump allait être réélu en 2020, il était devenu urgent de créer des conditions rendant impossible de faire respecter les loi concernant les votations américaines, le confinement covid était l’outil parfait !

    1. Mais c’est une évidence! Et encore, a mon avis vous n’avez découvert que la partie émergée de l’iceberg. Continuez vos recherches et ne manquez pas de les partager ici. On compte sur vous.

  13. Salut les amis,

    Oui l’OMS va prendre les rennes des pays et nous gouverner tous sans souci, et aussi nous vacciner pendant notre sommeil. A la première (fausse;) alerte, Ils vont arriver tranquille dans tous les pays et dire: « vous avez signé là, maintenant c’est nous qui commandons, partez jouer ailleurs », et tous les gouvernements vont aller jouer ailleurs. Que voulez-vous, ils sont comme ça. Toujours à vouloir nous anéantir, ces incorrigibles fripouilles. Bien joué de les avoir démasqués, vous êtes au top. Pas évident de prime abord, car gouvernements, journalistes, scientifiques, Pharmas, avocats, tous s’étaient ligués contre nous pour le perfide projet méga secret de l’OMS, c’est évident. Travailler à une meilleure santé sur mandat des pays souverains, et ils croyaient qu’on allait gober ça, ahah les naïfs. Heureusement qu’on est plus attentifs que le péquenot crédule moyen. On est tous ensemble des libres penseurs qui croyons tous en la même chose, mais pas comme tous ces moutons qui croient tous en la réalité, et qui n’ont évidemment pas nos lumières.

    A part ça on sait ce qu’il y a dans cet accord ? Le vrai je veux dire.

    En tout cas vivement le prochain sujet, car il semblerait que la terre ne soit pas aussi ronde que certains voudraient nous faire croire…!

    On ne lâche rien et on garde bien à l’esprit qu’on ne nous dit pas tout !

    1. Merci d’apporter de l’eau à mon moulin…

      Votre ton peu respectueux, mêlant sarcasme et sentiment de supériorité confirme la grave fracture et l’extrême polarisation de la population sur ce thème. Et comme, tout ce qui nous divise nous affaiblit, nous allons traîner ce boulet à chaque nouveau sujet de société.

      La dernière fois que le peuple s’est prononcé sur le sujet, on était à 60 % – 40 %. Depuis, la popularité du booster ARNm s’est effondrée (même dans le personnel soignant) et presque tout le monde a eu (au moins une fois) la terrible maladie qui devait décimer l’humanité. Par contre, même les plus crétins ont pris l’ampleur du gaspillage financier et humain de la gestion de cette crise (dette, inflation, etc).

      Voir, par exemple, votre prime LAMAL augmenter de 10 % alors que l’on jette pour des centaines de millions de francs en vaccins Covid périmés à la poubelle, ça finit par irriter même les moins complotistes. Et si se poser des questions sur la quantité délirante de doses commandée par habitant vous classe dans les « complotistes-antivax-platistes-propoutines-climatosceptiques », nous allons droit dans le mur…

      Sans parler du gâchis créé par la surmédication et surdiagnostic (du jamais vu dans l’histoire de la médecine moderne. La gestion pitoyable du Covid résume bien les mêmes problèmes que ceux de la LAMAL.

      Donc, comme je l’ai déjà dit: une partie non négligeable de la population est déterminée à «ne plus jamais vivre ça».

      Or, la seule réponse du gouvernement semble de poursuivre dans la même voie et passer en force en ignorant toute opinion qui diffère. Bref, exclure plutôt que rassembler (tout comme vous le faites lors de vos interventions sur ce blog).

      Les discussions menées actuellement avec le chef de l’OMS à Davos sur la « maladie X » en disent long sur les intentions: même stratégie mais renforcée que pour la crise covid + contrôle totale de la communication (censure stricte).

      Le corrolaire est une montée en flèche des partis d’extrême droite qui capitalisent sur la colère populaire. L’allemagne vient d’en prendre conscience et songe à « interdire l’extrême droite ». Comme si supprimer un symptôme résolvait sa cause.

      Comment est-il possible que les seuls partis politiques qui défendent les victimes d’effets secondaires graves des vaccins sont les partis d’extrême droite ? En terme de « valeurs », c’est le monde à l’envers !

      Alors, je vous suggère d’essayer d’élargir votre horizon afin de contribuer à résorber cette fracture malsaine qui est apparue dans la population.

      Sinon, la prochaine « pandémie X » pourrait tout simplement se transformer en guerre civile.

      1. Bon, avouez qu’en insinuant que l’OMS aurait les pleins pouvoirs (??) en cas de nouvelle pandémie, vous ne m’aidez pas à abonder dans votre sens. Quelle idée tentez-vous de faire passer? Qu’en cas de pandémie, tous les pays du monde céderaient leur souveraineté à l’OMS, qui en profiterait pour nous confiner sans raison, et nous forcer à nous inoculer des vaccins qui sont comme relayé plus haut sans que ça ne provoque en vous de réaction, ni plus ni moins que du poison? Ouvrez mon horizon, je suis confus. Partagez les infos pour m’aider à vous croire. Car en l’état cela sent la propagation d’idées conspirationnistes à plein nez.

        1. Elargissons le débat car vous me semblez coincé sur le sujet Covid.

          Nous venons de vivre une crise des agriculteurs (Allemagne, France, etc).

          Il y a un point commun avec le traité de l’OMS: l’adhésion à des traités internationaux qui donnent bel et bien plein pouvoir à une institution supra-nationale, donc qui échappe au pouvoir démocratique. Ainsi les gouvernements répondent aux agriculteurs que c’est désormais « l’étage du dessus qui décide ». Eux, ils ne font qu’appliquer bêtement.

          Donc, si je devais vendre des vaccins, il est bien plus facile de concentrer mon effort sur un organisme supra-national que d’aller voir chaque chef d’Etat pour le convaincre et de risquer qu’un le Parlement ne les rejette.

          Surtout, si cette organisme supra-national est, en partie, financé par des institutions privées donc non élue démocratiquement. Eh non, Bill Gates et la GAVI ne sont pas une légende urbaine !

          Certains Etats d’Europe centrale ont essayé de sortir du contrat des vaccins Covid Européens: ils n’ont pas pu et doivent désormais payer pour plusieurs années pour détruire des produits dont plus personnes ne veut.

          En Suisse, nous avons de la chance: l’adhésion à ces traités peut faire l’objet d’un référendum et donc d’une votation populaire.

          Mais, dans le cas d’un traité comme celui de l’OMS, nous n’aurons aucun choix: car un petit pays en centre de l’Europe ne pourra pas se permettre de mener une politique sanitaire différente de ses voisins. Il n’y aura donc pas de débat possible.

          Alors, si faire un constat factuel d’une situation de conflit d’intérêts potentiellement dangereuse pour nos démocraties équivaut à un délit de « propagation d’idées conspirationnistes à plein nez », nous avons un vrai problème.

          Si vous trouvez normal qu’un organisme privé qui fait la promotion des vaccins (et a investit massivement ses fonds dans les actions des sociétés pharmaceutiques concernées durant la crise Covid) influence directement le contenu d’un traité dont les termes seront « legally binding » (c’est la grande nouveauté par rapport au status quo ante), alors je préfère être taxé « d’antivax-platiste » que de … total.

          Un grand homme de science disait: « il y deux choses qui sont infinies, l’univers et la bêtise, mais en ce qui concerne l’univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue ».

          1. Cher ami,
            Vous vous prenez les pieds dans le tapis. Votre exemple illustre exactement l’inverse de l’argument que vous tentez de défendre. Dans le cadre d’un accord de libre échange entre deux (ou plusieurs) pays, l’accord est signé entre ces pays. Pas avec une entité tierce. L’accord (pour lequel vous essayez de faire passer l’idée qu’il va nous soumettre à l’OMS) est également un accord qui nous lierait aux autres pays signataires. En aucun cas à l’OMS. Et donc dire que l’OMS aurait les pleins pouvoirs (perte de souveraineté des états, forcer des confinements ou des vaccinations?) en cas de pandémie, est un pur fantasme.

            Votre dernier paragraphe montre une légère mauvaise foi, qui nuit un peu au débat, selon moi. L’OMS est une institution publique qui opère sur mandat des pays membres. Le fait que certains programmes soient financés par le privé ne fait pas d’elle un organisme privé pour autant. Le fait qu’il fasse la promotion des vaccins me semble des plus naturels, puisque c’est un outil qui a permis à des millions de personnes d’être protégés d’horribles maladies (dont le covid), et même d’en éradiquer certaines. Une source confirmant votre propos entre parenthèse serait bienvenu, je ne demande qu’à vous croire). Le fait que l’OMS influence directement le contenu du traité, je ne sais pas d’où ça sort.

            Maintenant, dans un couple, il faut toujours voir le positif! Et au travers de notre petite joute verbale, nous acceptons l’idée d’être d’accord de ne pas être d’accord, ce qui est le socle de toute tentative de réduire les fractures sociales. Ce qui nous lie et nous tient à coeur. Je crois que nous faisons du bon boulot! Aussi, célébrons ensemble le fait que que nous soyons d’accord sur le financement de l’OMS. Enfin, la problématique du financement privé de certains programmes de l’OMS! Il est vrai que ça me met un peu mal à l’aise. Autre chose qui me crispe également, le fameux « legally binding » dont vous faites allusion. J’aurais préféré un accord basé sur des recommandations, des protocoles d’entraide, et des commissions statuant sur l’harmonisation des réponses les plus efficaces pour nous protéger de manière harmonisée et solidaire. Mais le legally binding, j’aime pas trop. Ceci étant dit, j’imagine qu’un tel accord serait soumis au vote populaire, validé ainsi (ou non) par un choix démocratique.

            P.S. sympa la citation. Manque un peu d’originalité. Vous voyez au final, tout n’est pas à jeter chez les scientifiques.

          2. @Ah bin non alors,

            Merci pour votre commentaire. Le niveau remonte un peu et il devient alors possible de dialoguer (ce qui est difficile quand on étiquette ceux qui sont pas d’accord comme « complotiste »).

            Le respect est la base du dialogue et j’apprécie le changement de ton.

            A moi d’y répondre avec le même ton avec quelques clarifications:

            L’exemple des traités de libre échange est donné à titre d’illustration:

            jusqu’à récemment, les accords de libre échanges étaient conclu entre Etats. Ce n’est plus le cas en Europe car de nombreux domaines, c’est le droit européen qui s’applique. Les derniers traités ont été signé pas la commission et sont obligatoiremnt applicables à tous les Etats membres.

            La signature d’un accord avec l’OMS implique la mise à jour des lois si celles-ci entrent en contradiction avec les lois existantes: dans le cas de l’Europe, celles-ci seront ensuite imposées à un niveau supra-national.

            Concernant l’OMS, nous faisons tout deux la constatation d’un problème de gouvernance. Tout cela est lié au changement de positionnement de l’organisation qu’implique ce nouveau traité. On ne gère pas une future pandémie avec un nouveau traité.

            Tant que l’OMS agit comme une super Task force qui recommande sur la base de constatations scientifiques (comme c’est le cas jusqu’à présent) et que les gouvernements/autorités sanitaires décident localement, c’est ok.

            Ce qui est proposé, c’est que certaines mesures deviennent obligatoirement applicables dans les Etats membres (c’est écrit noir sur blanc). Il faudrait alors que les membres de l’OMS soient élus démocratiquement et que tout organe privé en soit exclu. Cela implique une organisation totalement différente.

            Sinon, je suis assez d’accord avec votre dernier paragraphe. Je pense qu’il ne faut pas jeter l’eau avec le bébé du bain mais peut-être qu’il faudrait garder le bébé après avoir changé l’eau.

            Dans l’état, cet accord n’est pas bon et pas abouti (délais trop court ? ça vous rappelle quelque chose ?). De plus, je ne pense pas qu’il sera pas obligatoirement soumis au vote. Ce qui pourrait l’être, ce sont certaines mesures décidées par l’OMS en cas de crise qui demanderait l’application de mesures qui iraient contre la loi en vigueur. Mais l’adhésion à d’autres traités avec l’Europe pourrait aussi nous priver de ce droit (priorité au droit Européen sur le droit national).

            Une partie de ce traité va d’ailleurs prochainement entrer en vigueur car l’OMS a déjà adapté son règlement. C’est passé comme chat sur braise…

            Merci pour votre écoute.

            PS: la citation visait l’efficacité plutôt que l’originalité…. sinon je vous engage fortement à lire le nouveau traité proposé dans son intégralité. Car nous avons la chance que la démocratie nous offre cette transparence. A nous d’en faire usage.

  14. Madame Sandoz a mis le doigt sur ce qui sauterait aussi aux yeux d’un enfant de 10 ans en train de jouer à l’apprenti-journaliste:

    «nous ne savons pas encore tout au sujet du virus et nous demandons quelles seront les conséquences et les déficiences que nous constaterons peut-être un jour au niveau du système cardiaque, pulmonaire et neurologique même auprès d’athlètes»

    Cet enfant poserait alors naivement la question suivante à l’experte de l’OMS:

    « Mais, si on ne sait pas encore tout en 2024 sur ce virus, comment avons-nous pu garantir l’inocuité en 2020 d’un vaccin qui fait produire la partie la plus nocive de ce virus par nos cellules en grande quantité ? » – fortiche le gamin tout de même :-).

    Dommage que le journaliste du Temps ait perdu sa candeur et son innocence enfantine, accouchant ainsi d’un contenu du type « spam/propagander/publi-reportage Covid à poubelliser ».

    Mauvaise nouvelle pour lui, il sera probablement rapidement remplacé par une IA qui fera tout aussi bien pour moins cher. Et c’est avec ce type d’article qu’il aura creusé sa propre tombe.

    Car, il est peu probable que les nouvelles générations paient pour lire un journal si un contenu identique est disponible gratuitement via divers canaux.

    La RTS pourrait d’ailleurs en faire les frais lors d’une prochaine votation….

  15. Bonjour Madame Sandoz;

    Tout d’abord, je désire vous souhaiter une bonne et heureuse année 2024.
    Que vous preniez soin de vous, car nous avons grand besoin de personnalités solides et lucides, comme vous, pour nous aider à voir clair dans la transformation de notre société du 21è siècle en pleine précipitation dans le noir de l’obscurantisme.

    Quant à savoir si l’OMS prend nos enfants pour des « Canards sauvages ». Oui! je le crois! Et elle veille sur son terrain de chasse avec son arsenal de « Contre Mesures » comme elle aime à le dire, pour ne pas effaroucher les canards de l’appétit carnassier de ses commanditaires, à gagner des centaines de milliards d’argent public, en vendant leur poison à ARNm et ARNaa. Faute de cobbayes, il faut bien tester sur les humains et se payer sur leur chair… Sur celle tendre, des enfants qui viennent d’ouvrir leurs yeux au monde, des enfants qui gazouillent, heureux et en bonne santé.
    ttps://petermcculloughmd.substack.com/p/are-we-being-conditioned-for-another?utm_source=post-email-title&publication_id=1119676&post_id=140752021&utm_campaign=email-post-title&isFreemail=true&r=12fko3&utm_medium=email

    Je ne vais pas davantage commenter. Cet article (copier et coller dans la barre de recherche) remettra bien des choses en place dans notre esprit oublieux. Il va mettre de l’ordre dans nos souvenirs de ces 4 années du premier test grandeur nature humaine.
    Mais voulons nous les laisser réitérer l’expérience sur nous, encore et encore?
    Les dirigeants du CF de notre pays sont bien de grands canards. Nous ne pouvons plus compter sur leurs compétences et intégrité. Donc, cela ne tiendra qu’à l’intelligence de nos choix et volonté.

    De plus, je prends connaissance, aujourd’hui, d’un autre projet qui veut battre à plate couture ceux qui oseront encore formuler un doute ou une méfiance. Le surprenant acteur UNESCO entre en scène, au côté du WEF et apporte son script sur le volet indispensable à la nouvelle discipline: on mettra sur pied et en place les instruments de la police de la pensée. Il faudra s’attendre à ce que scepticisme, rectification et désaccord seront assimilés à du complotisme et à de la désinformation, lesquels seront combattus et punis. Jusqu’à « élimination de l’individu avec son virus du questionnement », tout comme ils prétendent, à l’avenir, pouvoir éliminer tous les Virus en utilisant toutes les contre-mesures à leur disposition. Le catalogue sera augmenté, c’est sûr!

    On l’aura compris, la seule expression libre est et sera celle de ces organisations internationales qui sont en train de se coordonner pour, plus complètement, prendre le pouvoir des mains des états dupes et corrompus qui signent ou qui se taisent sur la condamnation de leur peuple.
    Déshumanisation et trahison. Les avions nous élus pour cela? Hallucinant! On devrait aller déposer notre dévotion à leurs pieds.

    « Principes pour la gouvernance des plateformes numériques : préserver la liberté d’expression et l’accès à l’information – une approche multipartite…  »
    Tous les textes sont ici. ttps://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000387359

    Pour moi, la publication forcée des contrats, au préalable, caviardés est un bel exemple d’accès à l’information et de l’exécutif de refuser le levée du caviardage en est un autre sur la libre expression (du CF).

  16. tout ce beau petit monde, appuyé par une bonne centaine de dictatures totalitaires et sanguinaires pour bonne partie, se réunis où ?

    Ca c’est uniquement la partie Genève avec les gangs armés de l’onu, mais il y aussi la clic qui tourne autour du « sport », eux, c’est à Lausanne, ajoutons quelques banques pour blanchir et faire circuler le cash sur des comptes dans d’autres paradis fiscaux, ne pas oublier que précédemment aux ratifications de la Suisse dans les échanges de données bancaires avec quelques pays seulement, avait soigneusement bétonné ses succursales, elles hors contrôle. Tout est place pour piller la planète et quand ça commence à se voir, ils ont les officines pour étendre leurs pillages avec des assassinats de masses !

    Pauvre lac Léman, à se demander si le simple fait d’y tremper les pieds ne risque pas de vous transformer en robocop ou en abuseur d’enfants.

  17. En cherchant des info sur le covid , sur internet , ja’i rouvé ceci ?
    Quelqu’un sur ce blog est-il au courant de la diffusion de ce documentaire ? Peut-être Mme Sandoz ? Elle y est citée…
    ttps://reseauinternational.net/le-film-suisse-qui-raconte-le-debat-etouffe-sur-le-covid-a-failli-etre-baillonne/
    « Des voix de haut niveau s’inquiètent, dans le documentaire, d’une dérive de notre démocratie : «Si on n’accepte pas la discussion et qu’on ne donne qu’une seule opinion, c’est une dictature», conclut la professeure de droit Suzette Sandoz, ex-parlementaire fédérale. «Qu’est-ce qui s’est passé dans la tête des gens qui ont accepté cela ?» se demande le journaliste Jacques Pilet, fondateur de nombreux médias. »

    « Ce film voulait «briser la loi du silence». Il a failli être bâillonné. Mais malgré tous les rejets, obstacles et censures, «Totalitarisme helvétique?!» a vu le jour et percé son chemin vers le public. Il est sorti en avant-première à l’auditorium Arditi à Genève le 17 janvier. En présence de 600 personnes, dont le réalisateur Daniel Künzi, l’anthropologue Jean-Dominique Michel, le Pr Christian Perronne, les Dr Astrid Stuckelberger et Pablo Buono. »
    (Je signale que le Pre Perronne a été réabilité…)

    1. Vous aurez l’occasion de voir ce film dans un nombre très restreint de salles pour le moment en Suisse Romande. (pas encore en Valais que je sache).
      Celle de Genève fut un gros succès m’a dit son réalisateur. Ils ont dû refuser des entrées 2 jours avant la projection.

      Diffusions annoncées (cette liste pourra être augmentée)
      MERCREDI 24 JANVIER – GENÈVE
      Cinéma CDD – Rue des Charmilles 23 – 1203 Genève
      VENDREDI 26 JANVIER – DELÉMONT
      Cinéma La Grange – Rue des Granges 13 – 2800 Delémont
      Puis projection le 3 février à 20h.
      JEUDI 7 MARS – LAUSANNE
      Zinema – Rue Maupas 4 – 1004 Lausanne
      JEUDI 14 MARS – NEUCHÂTEL
      Cinéma Minimum – Quai Philippe-Godet 20 – 2000 Neuchâtel
      Ensuite programmation régulière.
      JEUDI 21 MARS – FRIBOURG
      Cinéma Corso – Boulevard de Pérolles 15 – 1700 Fribourg
      Ensuite programmation régulière.
      Présentation du film par le réalisateur Daniel Künzi lors de cette soirée :

      Pour le Jura, le film est censuré à « Espace Noir ». il semble être maintenu à rue « Des Granges » .

      J’en profite pour attirer votre attention sur certaines publications de CovidHub qui peuvent nous aider à comprendre notre vécu de ces 4 années Covid.
      Par exemple, cet interview du Dr Heiko Schoening
      ttps://www.covidhub.ch/prochaine-urgence-sanitaire-arme-biologique-bacterienne/
      ou encore sur le site de Denis Rancourt
      ttps://denisrancourt.substack.com/p/there-was-no-pandemic
      ou encore. Pour les intéressés dans les laboratoires d’analyses.
      ttps://www.francesoir.fr/societe-sante/covid-19-les-entretiens-de-jean-marc-sabatier-pour-france-soir-reunis-dans-un-recueil et ttps://inp.univ-amu.fr/fr
      Et pour clore, Les Assurances-Vie et les Pompes Funèbres. On connait si mal leur métier et leurs outils de travail.
      ttps://childrenshealthdefense.org/defender/blood-clots-embalmers-report-mid-2021-covid-vaccines/?utm_source=luminate&utm_medium=email&utm_campaign=defender&utm_id=20240122
      A propos de la sécurité desdits vaccins: un jeu d’écriture dans les lois organiques entre différents départements d’une administration d’état suffit à réussir à contourner les lois constitutionnelles. Le législateur pas mis au courant n’y voyait que du feu.
      En Suisse, nous avons eu deux votes populaires qui ont permis cela.
      ttps://brownstone.org/articles/covid-mrna-vaccines-required-no-safety-oversight-part-two/

      Le film de Daniel Küzi fait exception en Helvétie. Dans d’autres pays, enquêtes approfondies et diffusions foisonnent sur la toile, Les médias indépendants sont beaucoup plus nombreux aux USA, ils sont aussi plus courageux. Des personnalités compétentes et célèbres dans leurs domaines scientifique et médical prennent des gros risques sur leurs personne. famille et profession. Il y a encore beaucoup des gens merveilleux dans le pays des monstres.
      Ce qui manque en Suisse, c’est une véritable enquête administrative. Pas du show propagandiste.

  18. Ueli Maurer fait enfin des déclarations concernant la « pandémie » de Covid !
    Voilà un article très important : ttps://www.lematin.ch/story/ueli-maurer-la-pandemie-etait-une-hypnose-de-masse-103025168
    Pourquoi Ueli Maurer a-t-il attendu aussi longtemps pour faire ses déclarations ?
    Sachant que la vérité est en train d’être révélée, Ueli Maurer commence-t-il à paniquer ?
    Une centaine de commentaires ont été publiés au bas de cet article, mais tout-à-coup Le Matin a fait disparaître les commentaires !

  19. Ueli s’en donne à coeur joie sur ttps://hoch2.tv/sendung/231228-polit-talk-maurer/

    Mesures disproportionnées. vaccins inefficaces, tout y passe. La presse condamne immédiatement son « attitude irresponsable »

    Ce que je constate, c’est qu’un quotidien comme Le Temps prend ses ordres de l’OMS mais ignorer un ex-conseiller fédéral.

    La réaction que cela soulève chez moi, c’est le fait qu’un ex-président de la Confédération et membre du CF durant 13 ans soit interviewé sur une chaine alternative et pas par la RTS dans un pays soi-disant démoncratique en dit long sur ce que cette crise a laissé.

    1. Je tiens à dire que je trouve tout à fait déplacé qu’un ancien conseiller fédéral, M. Maurer, prenne position de cette manière dans la presse contre ses anciens collègues. Mais j’avoue aussi que je trouvais très déplacé que M. Berset accepte tous les compliments au sujet de sa gestion de la pandémie alors que toutes les décisions ont toujours été celles du Conseil fédéral, ce que les membres de ce dernier n’ont jamais manqué de relever à juste titre pendant la crise.

      1. Mais Madame, ces compliments étaient parfaitement immérités! Et d’ailleurs, les propos de Ueli Maurer sont un très grand bol d’air pour toutes les personnes critiques par rapport à la gestion de cette crise, dont je sais vous faites partie.

  20. Le journal 20 Minutes a aussi publié les déclarations chocs d’Ueli Maurer, mais là les commentaires très nombreux n’ont pas été censurés. ttps://www.20min.ch/fr/story/ueli-maurer-la-pandemie-etait-une-hypnose-de-masse-103025138

    1.  » L’espace commentaires a été désactivé  »
      Que se serait-il passé si M. Maurer avait tenu ces propos pendant la pandémie ? Il aurait été mis à ban et certainement démissionné..c ‘ était risqué.. D ailleurs combien d’autres personnalités , politiques ou du monde médical pensaient la même chose , mais savaient ce que cela allait leur coûter…Peut-être que cette sortie , il est vrai peu élégante envers ses pairs, va donner du courage à d’autres pour qu ‘ enfin la vérité éclate sur cette affaire..

      1. A Marie-France: Si M. Maurer avait tenu ses propos début 2021 cela aurait probablement évité que des milliers de citoyens se fassent injecter un « vaccin » non testé et inefficace ayant de très graves effets secondaires … (tous les effets secondaires ne sont pas encore connus aujourd’hui).

        1. Je crois qu’il n’aurait pas été écouté et qu ‘ il aurait reçu les foudres de ceux qui  » pensent juste » .. il n’y à qu’à voir ce qu’ il s’est passé pour de grands professeurs chercheurs – ex. Le Pr Perronne- qui ont osé …

          1. A Marie-France, Quand une personne ayant la formation nécessaire comprend que des millions de citoyens sont en danger, si elle a de l’éthique et un niveau de conscience élevé, ce qui était le cas du Pr Perronne, elle ne peut pas ne pas lancer l’alerte. D’ailleurs si elle ne le fait pas on pourrait déclarer qu’elle était complice …
            Les déclarations faites par le Pr Perrone dès mai 2020 ont aidé des millions de personnes à refuser ensuite les injections à ARN messager !

      2. MARIE FRANCE
        … »D ailleurs combien d’autres personnalités , politiques ou du monde médical pensaient la même chose , mais savaient ce que cela allait leur coûter… »

        Ils les ont été décapités, nous les regardions faire et comptons les têtes q ui tombent.
        Le peuple est entièrement pris dans le spectacle. Plus c’est cruel, plus c’est sensationnel.
        Demain, Le peuple malade du syndrome de Stockhom, maternera ses bourreaux.

        Mon constat après avoir vu le film Totalitarisme Helvétique. Après la projection, chacun se rhabille et rentre chez lui sagement.
        Totalitarisme parce que nous l’acceptons! Autrement il ne vivrait pas un seul jour de plus.

  21. Il est important de prendre connaissance du contenu de l’intervention du 19.12.2023 du Conseiller National Franz Grueter concernant l’OMS: ttps://www.parlament.ch/fr/ratsbetrieb/suche-curia-vista/geschaeft?AffairId=20234397

    1. Voilà le texte déposé pour cette première intervention du 19.12.2023: « En attendant que le Conseil national et le Conseil des États donnent leur feu vert, le Conseil fédéral est prié d’interrompre immédiatement toute négociation avec l’OMS et de ne signer aucun nouvel accord ou autre instrument avec elle et ses organisations partenaires. Dans cette optique, le Conseil fédéral s’assure que l’Assemblée fédérale comme la population sont informées en toute transparence de l’avancée de toutes les négociations. ».

  22. Seconde intervention déposée le 19.12.2023 par le Député Franz Grueter.
    Voilà le texte déposé : « Le Conseil fédéral est chargé de modifier la loi sur les épidémies de manière à ce que la Suisse puisse agir de manière souveraine et autonome en cas de pandémie ou d’épidémie, et non sur la base de tentatives de pression et de rapports de situation de l’OMS. ».
    Voilà le lien : ttps://www.parlament.ch/fr/ratsbetrieb/suche-curia-vista/geschaeft?AffairId=20234396

  23. Article de la RTS: « La Suisse a détruit plus de doses de vaccin anti-Covid qu’elle n’en a administrées. Depuis le début de la pandémie de Covid-19, 17 millions de doses de vaccin ont été administrées et 18,6 millions de doses ont été détruites en Suisse. Le pays a donc éliminé plus de doses de vaccin périmées qu’elle n’en a administré, selon le rapport annuel d’une commission parlementaire. »

    Donc, à 20.- la dose (moyenne entre l’Europe et les USA), ça fait 372 millions à la poubelle !

    Que l’on soit pro ou anti, cela dépasse l’entendement. On a ainsi répété la même erreur que pour le vaccin H1N1 (des millions à poubelle). Je sais où on en est pour la variole du singe mais j’imagine que c’est pas mieux.

    Et on s’étonne que les coûts de la LAMAL écrasent le citoyen moyen ! Si le même principe de surmédication est appliqué, alors le système de santé est condamné.

    A l’heure où l’on songe à relever l’âge de la retraite, ce genre de nouvelles devrait commencer à éveiller même le plus idiot de nos compatriotes.

    1. Bonne nouvelle pour une bonne thérapie contre la nouvelle maladie de (PE) Prodigalité Etatique.

      ttps://www.globalresearch.ca/slovakia-prime-minister-robert-fico-orders-investigation-covid-19-pandemic-management-vaccines-21000-excess-deaths-announced-slovakia-since-2020/5848126

      1. Merci pour le lien. C’est toujours une bonne nouvelle de constater qu’un gouvernement essaie de faire la lumière sur ce scandale.

        Mais, c’est encore une démarche politique.

        Le scandale, c’est ce « joker Covid » qui permet d’abolir l’état de droit quel que soit la gravité et la nature des faits. Il suffit de coller l’étiquette « complotiste-platiste-antivax » pour que toute action devienne impossible, tout cela avec la bénédiction du 4ème pouvoir.

        Ainsi, un Président de la Confédération peut mentir et tricher sans conséquences alors qu’il a prêté serment. Toutes les affaires et plaintes liées à la gestion du Covid seront systématiquement classées sans suite.

        Au niveau Europe, rappelons le CV de Mme Van der Leyen:

        « En 2018, un rapport de la Cour fédérale des comptes l’épingle pour l’attribution de 375 contrats à des consultants externes pour un projet informatique entre 2015 et 2016. Un recours jugé abusif et qui représente 250 millions d’euros de dépenses pour le ministère de la Défense. L’autre problème, c’est qu’une partie de ces contrats a été attribuée sans l’appel d’offres prévu dans ce cas. »

        Alors si on soupçonne que cette personne à récidivé sur les vaccins Covid, la moindre de choses est qu’elle vienne s’expliquer.

        Car les Européens sont aussi en train de détruire pour des milliards d’euros de vaccins alors que le situation économique est désastreuse.

        Mais rien ne se passe car le premier qui bouge est « antivax-complotiste » ce qui signifie fin de carrière politique et feu à volonté dans les médias.

        Il est temps de mettre fin à ce cirque avant que notre société ne soit entièrement détruite.

    2. Bien d’accord avec vous Scandale. Mais je pense qu’une bonne partie de nos concitoyen(ne)s a été « élevée » de manière à ne plus savoir comment réfléchir-analyser de manière autonome et sans s’agiter, ce qui amène à ne plus savoir comment prendre des décision en toute indépendance.
      Un peu comme on élève des poulets en batterie avant de leur couper le cou.
      Au plaisir de vous lire (à distance). eab

  24. ttps://www.bluewin.ch/fr/infos/suisse/novartis-indemnise-des-victimes-d-une-clinique-psychiatrique-2065188.html

    En 2025, les canards sans tête seront presque tous morts.

    Il faut faire lever le caviardage des contrats de vaccins et des autres produits ravageurs que le CF avait laissé et laisse toujours glisser dans les institutions de santé publique et en pharmacie,
    Le Médecins Cantonaux sont il des Agences Nationales de Trading pour cette industrie?
    Ce sont ils eux, nos barons du cartel de la Stup?

    Mettons au défi la Confédération de faire indemniser les victimes par les producteurs de ce poison.
    Mettons au défi la Confédération d’indemniser elle-même ses citoyens victimes. (le cartel lui avait fait savoir qu’elle ne se prononçait pas sur la qualité ses produits ni sur son inocuité ou efficacité que tout au plus, ils peuvent tuer.- Toutes les souris humanisées ont péri à l’expérirence de phase I et II).

    Voici une adresse suisse très utile pour les familles de victimes….
    ttps://www.covidhub.ch/probablement-le-plus-gros-mensonge-de-tous-le-temps-linterpellation-dun-avocat-au-gouvernement-suisse/

  25. SCANDALE
    Permettez moi de reprendre un de vos propos qui touche juste.
    « Mais, c’est encore une démarche politique. »

    Justement, Scandale, l’affaire est purement politique et non pas juridique. La judiciarisation sera impossible de prime abord avec nos arguments sur l’inefficacité et l’inocuité du produit, les blessures et les morts causés par ce produit.
    Il faut d’abord réagir sur le plan politique, seulement ensuite, judiciariser le crime.
    La vérité avait été faite aux autorités du pays puis les autorités ont menti au peuple, elles ont fait colporter et amplifier leurs mensonges.

    C’était bien ma première conclusion, il y a deux ans. Je m’étais fourvoyée un temps à vouloir croire que l’affaire était du ressort pénal. Je suis revenue en arrière après avoir lu plusieurs rapports d’analyse de plusieurs avocats et pénalistes ainsi que des tentatives de médecins-chercheurs qui ont été convaincus qu’un crime d’une telle ampleur appelle forcément à une action en justice (à mon avis, nous allons continuer de nous enliser si nous commençons par là. Il faut d’abord exiger la publication de toutes les pièces pour en avoir une idée claire).
    Je ne mets plus de liens URL, allez chercher entre autres, sous Meryl Nass, James Rogusky, Steve Kirsch et Sasha Latynova, Denis Rancourt ou encore Robert F Kennedy.
    Grâce à Alexandra (Sasha) Latynova, Pour moi, c’est celle qui tient le bon angle, le bon point d’introduction pour y glisser un levier d’action. C’est une chercheuse scientifique avec une observation aiguisée qui a examiné de près toutes les publications en vertu de la FOIA (pour nous, loi sur la transparence). Elle a fini par la même conclusion que j’avais faite 2 ans plus tôt. L’affaire est politique! Les contrats caviardés ou pas, sont là comme preuves de magouilles politiques. Le crime est bien politique, puisque le gouvernement a bien aménagé des dispositions internes contre la législation et contre la constitution lui permettant un deal sur les responsabilités dans lequel les fournisseurs bénéficient d’une garantie d’immunité totale contre les responsabilités, le CF accepte tacitement de porter lui-même toute la charge des conséquences.
    En définitive, le CF a engagé le peuple à porter tout le fardeau de ses agissements.

    Soulignons le grave état mental du Conseil Fédéral dans sa déclaration à propos du caviardage des contrats. « C’est pour ne pas compromettre de tiers contractants dont l’UE », l’ instigatrice de ce marché. C’est un aveu de loyauté envers l’UE et les grandes entreprises. C’est un aveu du complot ourdi dans de concert avec les mafieux.

    C’est un privilège extraordinaire pour Bigpharma, que le CF lui ait bâti une telle immunité qu’il n’a jamais accordée à d’autres acteurs du domaine alimentaire ou à d’autres secteurs de biens de consommation.

    Dans cette affaire vis-à-vis de Bigpharma, l’état endosse de plein gré toutes les responsabilités sans que nous ne le sachions. Dans ces contrats, il n’est jamais fait mention de victimes ou d’une quelconque indemnisation. Cela signifie que les victimes ne se conçoivent pas. Les personnes physiques et leur santé n’existent pas.

    Le peuple avait été, d’emblée, mis hors jeu de toutes les manières dans ce montage de politique discrétionnaire et secrète. C’était une vaste opération que je qualifierait d’ illicite et d’illégitime.
    Elle s’était faite HORS LA LOI. Tout le processus caractérise une action de DELINQUANCE POLITIQUE.

  26. Cobays, avions nous été, cobayes le serons nous encore et encore.
    Covid de Laboratoire n’avait pas été suffisamment létal.
    Les vaccins ont tari les sources de confiance et de revenus.
    Ils ne nous lâcherons pas et nos obscurs conseillers fédéraux n’y feront rien pour réduire leur « immiction » toxique dans le sang de notre saine population.
    Tuer et blesser rapporte beaucoup d’argent aux mêmes qui ont sévi pendant 4 ans.
    Ils veulent continuer. Pour l’argent. Pas pour notre bonheur!

    ttps://www.bluewin.ch/fr/infos/sciences-technique/le-covid-attaque-les-nerfs-du-bonheur-dans-le-cerveau-2095564.html
    Je viens de lire cet article aujourd’hui, jeudi 22 février 2024.
    Que l’OMS nous prenne pour des Canards Sauvages, c’était encore gentil à côté de ce en quoi nos épidémiologistes officiels espèrent nous transformer: Tous atteints d’une forme d’Alzheimer technologique et pédagogique.
    Ils veulent mettre tous les maux post vaccin sur le compte du Covid-19 LONG.
    Quand on sait que les patients atteints de Covid Long sont, pour une majorité écrasante, des vaccinés, il est de bon ton d’évoquer les fâcheux effets voire mortels et de les imputer à ce virus artificiel de laboratoire (ça n’est plus un secret).

    Mais, la Cabale qui donne des directives à nos officiels ne s’arrêtent pas là.
    De manière anodine et subliminale, faisant corps avec les récents narratifs, elle fait la promotion de nouveaux médicaments pour se rétablir des effets du poison vaccinal (qu’elle se garde bien de le reconnaître malgré les alarmantes statistiques officielles sur les estropiés et les décès) et NOUS SOMMES CONVIES à RESTER DES COBAYES pour tester ces nouvelles fabrications dont elle dit bien qu’elles sont au stade expérimental. Elle ne se cache plus de ses cyniques intentions: C’est à celui qui le croit qui en fera l’expérience. On peut raisonnablement penser qu’on les administrera massivement en hôpitaux et homes médicalisés pour personnes âgées (si ce n’est déjà fait) .

    L’article introduit le plat substantiel dans le mental du cobaye par un susucre: « retrouver la santé par le bonheur ». Qui se refuserait au bonheur? Alors! Consommez de la dopamine (formule nouvelle 2024) pharmaceutique ou une de leurs inventions »pharmaceutiques » qui permettra à votre corps de la reproduire (même processus et mêmes prétentions du vaccin. C’est moi qui le souligne).
    Ce passage n’est pas anodin. Derrière cet apparent calme médiatique qui semble ne plus squatter l’espace médiatique 7/7 et 365 jours. la Cabale méne son offensive ailleurs, sur un autre front, contre toutes les autres alternatives à sa pharmacie, et elle a déjà commencé ses frappes exemplaires contre les homéopathes, les médecines naturelles, la phytothérapie et les diététiques appropriées. Ces procès d’intention spectaculaires ici et là, ne concerneront plus quelques individus isolés pour servir la pédagogie de la répression. Diabolisée, ce sera toute la profession de médecine naturelle qui y aura droit. Nos officiels législateurs seront mis à contribution pour porter les armes contre elle.

    Veillons donc à ce que nos plantes et herbes médicinales, notre nourriture variée qui apporte tout ce dont notre corps a besoin (pas les insectes dont la protéine n’est pas toujours inoffensive chez certaines espèces), nos petits jardins privés, les cultures paysannes etc. ne soient demain, frappés d’interdiction ou de surveillance rapprochée.

    Comme quoi Covid-Maladie devient une survenue suspecte et les vaccins Anti-Covid est la la réponse du Normand qui cache le vaste programme des malveillances de la Cabale Multimilliardaire Mondialiste qui n’a pas froid aux yeux face à la mort blanche qu’elle inflige à l’humanité. L’eugénisme!.
    Aujourd’hui, on aura compris, Notre corps humain sert de laboratoire d’essais pour le Bio-Armement, pour des substances sans avenir dont la Cabale sait déjà qu’elles vont faire du mal. Qu’importe, c’est la manne que ces poisons rapporteront qui compte. Elle a un tel mépris pour l’être humain et pour le vivant, en général.

    Si nous gobons ces articles de la propagandes subliminale, nous finirons au fond du trou, les uns après les autres, au bout d’une vie bien raccourcie avec des handicaps invalidants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *