Encore une question intéressante à propos de covid

Lors du Point J de la RTS du 12 septembre 2023 (19h30), il a été rappelé que le covid long – qui peut durer plusieurs mois et se manifeste  parfois trois mois après un cas de covid – touche un Européen sur 30, avec des gênes durables, pour certains. Cela représenterait, selon l’OMS, quelque 300.000 personnes. Le médecin interrogé à la radio précise que le covid long est encore assez mal connu, qu’il mérite d’être pris au sérieux et devrait faire l’objet de davantage de recherches et que les personnes touchées devraient recevoir plus de soutien.

Telle que décrite, la situation des personnes souffrant de covid long semble très pénible et l’on espère bien que l’on trouvera un moyen de les soulager, voire de les guérir.

Dans le cadre des recherches, il serait évidemment essentiel et fort intéressant de vérifier si les personnes atteintes de ce mal ont aussi été « vaccinées », de déterminer la proportion des personnes vaccinées et non vaccinées qui souffrent de cette étrange malaise, bref, de procéder sans a priori et ouvertement.

Le Temps de ce 27 novembre (p. 6) signale les travaux de l’OMS en vue de mieux lutter contre de prochaines pandémies et de faciliter notamment  d’éventuelles vaccinations.

Les travaux de l’OMS ne peuvent, à notre avis, avoir la moindre crédibilité tant que toutes les mesures n’auront pas été prises pour déterminer et publier enfin les conséquences du « vaccin » contre la covid. On ne peut plus tolérer l’omerta officielle sur ce sujet.

ET dire que, dans l’ émission de la RTS citée plus haut, on recommande de « vacciner » les personnes à risque contre les nouvelles formes de covid qui circulent depuis cet été tout spécialement en France, en Grande-Bretagne, en Inde, en Chine etc… afin notamment d’éviter les cas de covid lourds. De qui se moque-t-on ?

43 réponses à “Encore une question intéressante à propos de covid”

  1. Le « Covid long » est compliquée et difficile à analyser pour diverses raisons.

    Sa définition est trop large: il est défini par la persistance d’au moins un symptome connu du Covid plus de 3 mois après l’infection. Vu la multiplicité des symptomes, c’est devenu un fourre-tout.

    On mélange les séquelles des Covid graves (atteintes pulmonaires ou d’autres organes), la perte de goût et d’odorat des premiers variants, les myocardites non détectées, la fatigue, etc. Une large partie de ces symptomes peuvent avoir avoir d’autres causes: il ne faudrait pas confondre temporalité et causalité, c’est-ce-pas ?

    Mais une partie des symptômes pourrait aussi dériver d’une réaction auto-immune provoquée par le virus ou de la vaccination. Car, les mêmes symptomes ont aussi été rapportés dans les effets indésirables de la vaccination (syndrome post vaccinal). La cause pourrait donc être la protéine virale présente dans le vaccin et l’infection. De nombreuses études ont démontré sa toxicité.

    Cette condition peut se révéler après un rappel ou après une infection. Ou une combinaison des deux. Il y a eu de nombreuses études mais l’analyse est très compliquée vu le nombre de biais possibles: variant, type de symptômes et durée, vaccinations, infections antérieures, âge, taux d’incidence réel, autres comorbidités, âge, etc.

    Aucune n’a pu conclure. Il semble toutefois démontré que la vaccination n’offre qu’une protection modérée contre le Covid long. La gravité et la fréquences des Covid longs a aussi fortement chuté avec le variant Omicron. Beaucoup d’étude se sont trompées par exemple en sous-estimant le taux d’incidence réels avec Omicron et sont arrivés à des chiffres délirants.

    Comme mentioné, la vaccination peut aussi engendrer des symptômes similaires au Covid long:

    « Post-Vaccination Syndrome: A Descriptive Analysis of Reported Symptoms and Patient », Yale University

    Une approche serait de comparer ces 1 sur 30 constatés en Europe avec d’autres pays (Inde, Afrique, etc).

    Voici quelques liens utiles pour mieux comprendre:

    ttps://www.bmj.com/company/newsroom/flawed-body-of-research-indicates-true-long-covid-risk-likely-exaggerated/

    ttps://www.bmj.com/content/377/bmj.o1500

    ttps://www.medrxiv.org/content/10.1101/2023.08.06.23293706v1

    ttps://www.nature.com/articles/d41586-022-01453-0

    ttps://ebm.bmj.com/content/early/2023/08/10/bmjebm-2023-112338

    ttps://www.bmj.com/content/380/bmj-2022-072529

    1. Bonjour et merci Richard P. Je vois que nous lisons les mêmes articles.
      D’ores et déjà belle fin d’année. eab

  2. La suisse romande est, comme toujours, tellement en retard par rapport à la Suisse allemande. Les mensonges généralisés y sont déjà publiés alors que les médias romandes se complaisent dans « je n’ai rien vu, je n’ai rien entendu, je n’ai rien compris ». etc.
    C’est dommage.
    A noter que la femme médecin interviewée était incroyablement peu sûre d’elle-même (position académique à vérifier, y compris publications et impact factors) ce qui génère un malaise (compétences ?) et jette de l’huile sur le feu (ce fameux pourcentage que vous mentionnez).
    En sus, que veut dire « personne à risque » ? Les définitions à la sauce suisse sont très peu convaincantes. Selon ces barèmes terriblement aléatoires, je suis une personne à risque. Or je n’ai jamais été contaminée (et exemptée de ladite injection qui n’est pas une vraie vaccination) et je n’ai jamais arrêté de rôder par monts et par vaux (frontières).
    Je possède les réponses spécialisées. Elle resteront bloquées hors-frontières helvétiques.
    Tant que les autorités suisses continueront à mentir comme des sales gamins.
    eab

  3. Ce virus, ce vaccin et ses conséquences, n’en déplaise, est un syncrétisme du fonctionnement de nos sociétés. Si avant cet épisode, j’avais quelques foi dans les les corps constitués et en nos hommes politiques, je dois dire que c’est terminé. Quand on sait la manipulation de Berset avec le Blick dont on ne parle pas sur la TSR ( leur héros), on se dit que la seule liberté c’est le peuple (et donc, noblement) le populisme) et que les politiciens, pour la plupart, sont une caste sournoise et mal intentionnée. C’est un peu affligeant…

    1. Pour répondre à la question de la confiance du peuple en son gouvernement: Enfin, aujourd’hui, à quelques semaines de 2024, la proportion qui prône « Le Vaccin Gouvernemental contre la Covid » est drastiquement réduite (on est rassurés de voir cette foi fondre devant la matérialité des effets néfastes) et on peut donner pleinement raison à ces tout premiers qui ont vu dans ces mesures et surtout dans le prétendu vaccin une telle violence dans cette prise du pouvoir sans précédent dans toute l’histoire de notre humanité. L’esprit de destruction de la société et de l’humain, plus achevé qu’une bombe à neutrons, n’avait jamais été remis en question pendant ces quatre ans.

      ANNIVERSAIRE 8 DECEMBRE.
      Il vient d’être institué dans les pays anglo-saxon qui ont vu un véritable holocauste médical et une campagne d’ « Enlèvement Médical » dans Les Hôpitaux et hospices de vieux, un anniversaire des Morts comme la Toussain dans l’Ouest de de’Europe. L’Europe l’adoptera aussi.
      Nous pourrons célébrer tous les 8 DECEMBRE LA MEMOIRE DES MORTS SACRIFICIELS sur l’autel de Big Pharma, des gouvernements et de Cabale du WEF-OMS-ONU, en pleine orgie mobide et sadique pendant au moins ces 4 ans.

      En attendant, cet article vient confirmer le bon sens critique et l’esprit de prudence/précaution de ces premiers qui ont été calomniés et taxés de complotistes par les comploteurs eux-même dont la presse de propagande grassement financée pour promouvoir intimidation, menaces et totalitarisme d’états démocratiques. Comme le nôtre.

      Je poste ici cet article parce qu’avec la nouvelle Conseillère Fédérale au Département de l’Intérieur et de la Santé, remplaçant l’ancien chantre de la Santé Publique, nous devons redoubler de vigilance, car, jusque là, sa voix est celle du consensus Béni-Oui-Oui d’un Conseil Fédéral en dlquescence et pleine soumission aux WEF et à l’OMS à la botte du libéralisme financier des philanthopes et des industries mondialistes. (A ce jour, le CF n’a toujours va réagi au Traité sur les Pandémie de l’OMS et au Règlement Sanitaire International, alors que plus d’une douzaine de pays a déjà répudié ces pseudo-négociations. pour vices de fond et de forme sur sa tentative de prise de pouvoirs avec l’ONU).

      Abonnez-vous à CHD, pour lire d’autres bons articles et connaître les scientifiques muselés et persécutés.

      Extrait:
      « Dr James Thorp : Les hôpitaux et les revues médicales sont « corrompus en phase terminale »

      Le Dr James Thorp, obstétricien et gynécologue basé dans le Missouri, a déclaré au Defender qu’au cours de ses 44 années de pratique, il n’a « jamais, jamais … J’ai vu une telle corruption endémique du gouvernement, des hôpitaux et des revues médicales.

      Qualifiant ces entités de « corrompues en phase terminale », Thorp a déclaré : « Leur niveau de corruption au cours des quatre dernières années s’est accéléré sur une pente sans précédent par rapport aux décennies ou aux siècles précédents. »

  4. J’ai lu quelque part sur Covidhub ou sur le très intéressant ouvrage de la Drsse. Alexandra Henrion Caude que les personnes dont on a soigné la covid ne font pas de covid long (Ivermectine, Artemisia, etc….).

    Par ailleurs je trouve intolérable qu’il soit impossible de se procurer de l’Ivermectine en Suisse alors que c’est un antiparasite renommé, absolument inoffensif qui au contraire a sauvé la vie des centaines de milliers de personnes dans les pays du Tiers Monde. Il est tellement génial qu’il a valu à son inventeur un Prix Nobel. Les autorités refusent aux citoyens le droit de se soigner selon leurs convictions.

    Je recommande la lecture de l’ouvrage « Les apprentis sorciers » de la Drsse. Henrion Caude, pour comprendre le processus incompréhensible qui s’est mis en place ces dernières années, tout ce qui y est dit est sourcé et on ne comprend pas pourquoi ce livre n’est pas le livre de chevet de nos politiciens.

    Quant à nos canaux usuels d’information, RTS, TSR, Le Temps, il est alarmant que les personnes qui les animent aient aussi peu de sens critique alors que c’est justement leur rôle de réfléchir sur les sujets qui nous touchent. Le Monde n’a plus de penseurs, de philosophes, il n’y a plus d’analyses, que des journalistes idiots qui égrainent le factuel sans jamais essayer d’en comprendre la cause et ses implications. Comme le Monde à changé en cinquante ans!

    1. C. Brandt. Merci pour vos lignes. Pour toutes les molécules interdites en Suisse, faites un tour à l’étranger. Pas forcément loin de chez vous. Vous verrez à quel point il est facile de se fournir en molécules diverses et variées (sans ordonnance ailleurs, avec ordo chez nous). Un jeu d’enfants. D’autant plus que nos frontières sont de vraies passoires (zéro contrôle) ce qui explique ceci et cela. Et sur ce thème, j’ai une immense expérience puisque parfois en 24 heures, je passe 2 à 3 fois lesdits passages « officiels ». Demain, je teste le Nord et le Nord-Est. Rien ne remplace le terrain, le vrai de vrai. Dans toutes sortes de domaines. eab

  5. En regardant le 19h30 de hier, la même idée m’est venue à l’esprit. Je pense que personne n’a envie de trop investiguer sur la question des effets secondaires des vaccins. Peut-être que d’ici quinze ou vingt ans, de véritables informations nous serons communiquées. Ce qui veut dire que cela n’intéressera plus grand monde. et je crains que ce soit le but recherché.
    Nous vivons une époque où nous recevons des informations en direct, nous sommes les spectateurs malgré nous par l’intermédiaire des médias de tout se qui se déroule de dramatique sur la planète. Prenons le cas des deux guerres actuelles qui n’ont aucun lien avec le COVID, à savoir Russie contre Ukraine et le conflit au Proche Orient, nous sommes bombardés – sans mauvais jeu de mots – d’informations et pourtant, je suis persuadée que nous ne connaîtrons jamais le nombre exact de victimes, notamment de jeunes gens sacrifiés, nous ne saurons pas quel marché aura été conclu pour mettre fin à ces conflits. Autrement dit, nous ne sommes pas mieux informés que du temps des pigeons voyageurs.

    1. Ce débat pourrait bien revenir assez rapidement sur la table car les labos ont décidé d’inonder largement le marché de produits à ARNm: ça ne prendra pas 10-15 ans.

      Dans le cas du traitement de maladies mortelles ou incurables, ça ne me dérange pas trop. Il faut parfois savoir choisir entre la peste et le choléra. Mais la décision se fait en connaissance de cause donc avec le consentement éclairé du patient.

      Mais il est aussi prévu de convertir des vaccins efficaces qui utilisent des technologies plus anciennes et éprouvées par l’ARNm qui est bien plus rentable et facile à produire. Et là, il faut être clair: ces vaccins ont un bilan désastreux en terme d’effets indésirables.

      La technologie à ARNm n’est pas mauvaise en soi mais elle n’est pas appropriée pour des vaccinations intra-musculaires (biodistribution incontrôlée et réaction auto-immune).

      Il existe d’autres techniques comme le prélèvement sanguin (ou d’autres tissus) qui seraient alors traités avec l’ARNm in-vitro pour produire des protéines spécifiques puis ré-implantés, évitant ainsi la propagation de l’ARNm dans tous les organes. Et il y a aussi des dizaines d’autres pistes pour éviter les effets toxiques,

      Mais certainement pas pour un vaccin contre la grippe !

    2. Très juste Chantal. Merci.
      Exactement comme avec beaucoup d’autres produits issus des Pharmas. Revoir l’histoire de la Depakine, des statines tueuses, les effets secondaires de la cortisone sur la vie entière (survenant parfois 20 à 30 ans post-administration) et dont les médecins oublient de parler aux patient(e)s, surtout pédiatriques etc. etc. Je ne vais pas m’étendre sur le sujet car il est bien trop vaste pour un blog. Un beau mois de décembre. eab
      PS: contrairement à notre chère Suisse bien propre en ordre, le sujet des « effets secondaires indélébiles » est très vite abordé à l’étranger. Qui l’eût cru ! eab

    3. il suffit de prendre les medias ou relais alternatifs, il y en a des dizaines

      exemples

      ttps://lecourrierdesstrateges.fr/

      ttps://www.profession-gendarme.com/

  6. Comme vous l’avez relevé, la RST après avoir suggéré un lien diabète-Covid passe maintenant au Covid long.

    Pourquoi ne pas aussi donner la parole aux victimes d’effets indésirables qui représentent aussi une communauté non négligeable ? (1 cas grave sur 800 injections).

    Il faudra que les responsables expliquent ce choix éditorial biaisé. Un autre média titrait récemment « Si vous êtes malade, c’est probablement le Covid ». Ce booster « éditiorial » est sans doute destiné à réactiver notre immunité ?

    Mais malgré l’explosion des cas, la campagne vaccinale fait un flop: Le Covid ne fait plus recette: c’est même devenu un sujet à éviter.

    Quand à la vaccination, même l’Agence Européenne du Médicament se couvre: son autorisation n’a jamais concerné la maladie ni la transmision. Le vaccin aurait dû être utilisé avec prudence. La vaccination de masse sous contrainte n’était donc ni justifiée ni recommandée. Rappellons que certain médias ont traité les non vaccinés de criminels.

    D’autre études semblent indique que l’efficacité contre les formes fatales ne serait pas non plus démontrée.
    Alors il reste le Covid long ?

    Une étude dans le BMJ n’hésite pas à tricher pour essayer de le démontrer: « Covid-19 vaccine effectiveness against post-covid-19 condition among 589 722 individuals in Sweden »

    En gros, les auteurs ont comparé les séquelles des formes graves en 2020 (Souche de Wuhan et Alpha) des non vaccinés à ceux des Covids légers des vaccinés Omicron en 2022: Conclusion: les vaccinés qui ont eu Omicron ont eu 4 fois moins de Covid longs que les non vaccinés qui ont eu la version « originale » en 2020. Pas très honnête.

    Pas besoin d’être un expert pour comprendre.

    Par contre, l’étude indique 6.2 fois moins de Covid longs Omicron chez les non-vaccinés que chez les vaccinés.

    C’est normal me direz-vous car le taux de vaccination a fortement évolué entre 2020 et 2022.

    Certes, mais avec un facteur de 6.2, avec 84 % de vaccinés, le risque de Covid long après une infection Omicron serait identique dans les deux groupes (le taux de vaccination en Suède était alors autour de 82 %).

    Il faudrait creuser mais, en fait, cette étude pourrait bien démontrer le contraire de sa conclusion: la vaccination n’offre aucune protection contre le Covid long avec le variant Omicron.

  7. @C Brandt : que voulez-vous, les journalistes ne peuvent pas tout faire; « Réfléchir sur les sujets qui nous touchent » et perdre leur temps à blablater sur le sexe des anges …

  8. comme l’indiquent d’autres commentateurs, on mélange les effets et le covid long

    bien sur qu’il y a des gens qui ne se sont pas remis mais quand on entend 1 sur 30, faut se poser 5mn et observer.

    Dans les cas graves, surtout ceux qu’on a laissé avec du doliprane, ça pose question.

    Pour les autres, la seule question qui compte, ça serait : ont-ils été vaX ?
    un ami a pris les 5 doses, lors de la 2 et la 4 il a dévelopé un covd….

    il suffit d’écouter votre ancien ministre de la santé sur ce qui n’a pas été approprié lors de ces périodes

  9. Le Conseil Fédéral prépare en catimini l’adaptation des lois Suisses au nouveau traité sur les pandémies de l’OMS.

    Il met ainsi en consultation jusqu’à fin mars une révision de la loi sur les épidémies. Cette loi va reprendre une grande partie des « mesures éprouvées » lors de la gestion de la crise Covid19: travail à domicile, port du masque, certificats Covid, campagnes de vaccinations, etc.

    En résumé, la loi Covid19 va devenir permanente et intégrée dans la loi sur les épidémies.

    Un volet renforcé de surveillance des maladies est prévu. Il a d’ailleurs débuté avec la transformation du portail Covid en portail « maladies respiratoires ».

    Absolument rien n’est entrepris pour tirer les leçons du passé. Le fait, par exemple, que l’on ait dû mettre à la poubelle pour des millions de francs de vaccins dangereux et inutiles ne choque personnes. Bien au contraire, il est prévu d’investir dans les technologies ARNm.

    Comment oser encore parler encore d’un certificat qui limitait les libertés fondamentales alors qu’il était fondé sur un mensonge ? (prévenir la diffusion de la maladie).

    Et pourtant, des experts comme Daniel Koch (que l’on ne peut pas vraiment qualifier de complotistes) ont averti que l’on était allé trop loin, que les masques en population générales sont peu efficaces et qu’une vaccination de masse n’était pas justifiée,

    De nombreuses études scientifiques ont démontré que ces mesures n’ont pas atteint leurs objectifs et ont même pu être contre-productives.

    L’Angleterre se livre à un lavage de linge sale en public et réalise l’absurdité de cette gestion de crise: confinements, masques, vaccins, etc. L’Islande suspends certains vaccins ARNm.

    La prochaine gestion de crise sera donc une fois de plus politique sans tirer les leçons des connaissances scientifiques.

    Il suffira donc que l’OMS appuie sur le bouton d’alerte au moindre risque de grippe pour que nous revivions la période Covid19.

    Or, son dogmatisme vient a nouveau d’être démontré: elle a demandé à la Chine de rétablir ses mesures sanitaires: vacciner (contre quoi ?), porter des masques, etc. Tout cela sans aucune connaissance du type de pathogène qui circule.

    Le Conseil Fédéral sous-estime cependant le niveau de connaissance qu’une partie de la population a acquise sur le sujet. La résistance sera donc bien plus massive la prochaine fois. On sent d’ailleurs le vent tourner sur les réseaux sociaux: la population en a raz-le-bol.

    Rappelons tout de même que, malgré les mensonges et une campagne partisane des médias, la loi Covid a été refusée par 40 % de citoyens….

    Je pense que la prochaine fois, ça risque donc de chauffer sérieusement car une large partie de la population ne se laissera pas faire.

    1. @MELCHI

      La population dans le monde et en Suisse, en 2019/2020, était, en général, en bonne santé. C’était le secteur pharmaceutique qui allait mal avec des plongeons en bourse.

      Voilà que tout à coup, on nous a déclaré la guerre. Une guerre préméditée puisque l’OMS préparait ses hostilités depuis 2003 (en convoquant tous les « Maires » de toutes les villes de la planète à la table de l’OMS, pour une simulation et une épreuve orale et écrite – son arsenal de mesures non médicales était déjà prêt.
      Sans mentionner la fermeture des labos militaires de Fort Derick sous la pression des citoyens.

      L’OMS, travaillait dans l’ombre de Biopharme militaire déménagée à l’étranger et au sein du Département de la Défense Américaine qui a une collection inégalable de micro-organismes pathogènes – les Conventions internationales sur la Non Prolifération des Armes Biologiques et chimiques, c’est pour les autres.

      Maintenant, l’OMS, dans son mémoire de défense de ses amendements pour un Traité sur les Pandémies (2022-2024), stipule ou postule que tous les pays signataires, doivent partager ce qu’ils ont dans les placards de leurs cuisines au motif de la recherche collaborative et d’une meilleure préparation aux contre-mesures: un vrai buffet-canadien de la malfaisance.

      Voilà qui est dit sans révéler les véritables objectifs. Les USA, OMS, WEF et ONU, veulent pouvoir évaluer le poids de chaque pays dans ce domaine. Psychologiquement, c’est une guerre rampante en prenant la science médicale pour objet tactique et la santé humaine pour otage (dans quelques manuels de la CIA et du FBI, c’est très bien décrit).
      Si les scientifiques ne comprennent pas cela, ils auront leur guerre et nous, les canardés de la guerre comme d’habitude.

      Tous les autres mots qui emplissent centaines de pages du traité, c’est pour cacher la répression qui s’exercera dans tous les espaces hommidiens. Leur complexe d’infériorité paranoïaque leur fait imaginer les pires scenarii. En fait, il se sont pris dans leur propre peur qu’ils se créent de toute pièce. La manoeuvre actuelle indique, de manière assez limpide, que ces fameuses Organisations Internationales, sont en plein délire apparent. Elles cherchent le moyen de voler, de blanchir de déposséder les populations de la planète avec leurs approbations. Néanmoins, ils jubilent déjà du pouvoir qu’ils ont en main ferme (le peuple ne bougera pas) tous les états et leurs dirigeants sous leur coupe
      .
      Ce sont de psychopathes dangereux. Ils font appel aux connaissances et géniies et ils les mettent au travail de destruction. C’est cela leur créativité.

      Quand on militarise l’information, l’opinion, l’économie et la mobilité des gens, c’est qu’il ne s’agit pas d’un problème de santé. C’est un problème politique de malveillance et de prise de pouvoir.
      Et ceux qui poussent les USA et l’UE à cela, c’est la bande de crminels gangsters philanthropes du WEF. Le WEF est entièrement dédié au Complexe Financier-Industriel mondial. Rien à voir avec le capitalisme industrieux.

      Là aussi, le robinet de discours sur le climat, l’énergie, la santé et l’approvisionnement, sont des mots-valise qui contiennent le dessein de guerre contre l’humanité. Le pillage agressif des ressources et des patrimoines en est l’expression.

      Bigharma civile et militaire, reçoit déjà d’énormes subventions d’états pour trouver un vaccin contre la maladie X qu n’existe pas encore. Ce que l’OMS veut, maintenant, c’est obliger les pays signataires à faire couler, par la contrainte budgétaire des parties, beaucoup, beaucoup d’argent dans ce réservoir impérial. Et si on fait grand bruit de ce que la Chine vient de produire dans ses labos, c’est juste pour nous persuader de participer, corps et âme, à cette guerre. Puisqu’il y a une menace et un ennemi désigné.

      N’est-ce pas joli le coup? C’est un vrai « conte urbain » et cette allégorie sera incarnée, probablement cet automne 2024, comme par une sorte d’auto-réalisation…! Les deux Dames du Conseil Fédéral, n’attendent que l’ordre de marche pour mettre le pays en conformité. Du déjà vu !?

  10. Madame M. Rivasi, qui avait pris position avec courage sur le dossier du Covid au niveau du parlement européen est décédée subitement hier.
    C’est une perte très grave pour la transparence dans ce dossier.
    Cf. Notamment son action juridique :
    ttps://www.youtube.com/watch?v=V2dR0zfWzOw
    Merci pour votre courage Madame Rivasi – où sont les députés suisses qui posent de telles questions au CF?

    1. Merci Samy pour cette information. Mme Michèle Rivasi avait aussi été l’une des premières personnes à réagir en France après la catastrophe de Tchernobyl en 1986. Très triste nouvelle que celle de son décès. Paix à son âme et merci très vivement pour ses combats courageux.
      ttps://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/drome/mort-de-l-eurodeputee-ecologiste-michele-rivasi-c-est-la-premiere-a-s-etre-penchee-sur-le-nucleaire-apres-la-catastrophe-de-tchernobyl-2881712.html

  11. Merci Madame Sandoz, vous avez le doigt sur la bât qui peut blesser la bête.
    Vous êtes un excellente observatrice.

    « Covid long » est un mythe pour ne pas avoir à avouer les dégâts de l’injectable nocif dont les effets peuvent se manifester bien des mois, voire des années après, et poser des problèmes chroniques neuro-végétatifs et cardiaques assez sournois, parfois incapacitants.

    Des chercheurs en cardiologie, en hématologie et en neurologie, ont trouvé des moyens éprouvés de dissoudre les Protéines de pointe qui sont responsables du phénomène inflammatoire aigu et généralisé, mais dans les hôpitaux européens, on ne veut rien savoir ni en entendre parler, parce nos élites politiques veulent poursuivre le programme vaccinal jusqu’à la fin de 2024 au moins, car les futurs vaccins ( contre la grippe et contre d’autres anciennes maladies ressorties de dessous les fagots, comme la bronchiolite ou la rubéole), prendront imminemment la relève et tous seront ou sont déjà à base d’ARN messager ou d’ARN-aa (auto-amplifiée), comme celui pour l’anti-grippe de fin 2021, livrés en décembre au lieu de septembre.

    l’UE a contracté une promesse d’achats et payé son engagement pour ses membres (peut-être la Suisse aussi, en est-elle cliente pour se faire bien voir), des milliards de doses pour 2024 (pour 450 millions d’âmes Européennes!). Personne ne devrait y échapper. C’est la toute première consommation pour les bébés.
    Une perspective à l’angoisse qui va s’accroître avec l’hiver long en plus de l’inexorable apauvrissement de la population.

    Non! La tyrannie n’est, de loin, pas derrière nous. Elle y est bien devant et bien bétonnée.

    Covid a bon dos, On cherchera encore longtemps ce virus synthétique comme on va chercher la tête manquante de l’amputé pour connaître son identité.

    J’ai l’impression qu’on met commodément les effets secondaires du vaccin sur le dos du Covid qu’on a voulu qualifié de Long pour leurrer les omnicrédules.

    Le Covid Long en hospitalisation va rapporter beaucoup d’argent. On y emploiera les mêmes mixtures que dans lesdits vaccins Anticovid à ARNm, en perfusion, plus, des monoclonaux (1500 dollar la dose journalière) dont l’aventure continue après trente ans de bricolage qui alimente l’effervescence de apprentis-sorciers passionés de clônage (Des heures de labos et du matériel et beaucoup d’argent pour rien) sans résultat, employés de manière alléatoire ou ciblée. Pour leur bon plaisir et l’assurance d’une pluie de subventions publiques, on continuera de tuer définitivement l’immunité et l’individu lui-même en lui introduisant les conditions hyper-favorables à des tubo-cancers mal connus.

    Tout cela, ils le savent et nos autorités sanitaires le savent aussi.
    La vanité et la lâcheté les perdent et nous perdent avec eux.

    Il existe des rapports d’autopsies sur les décédés prétendument du Covid long qui se révèlent, en réalité, être des patients copieusement vaccinés. (je vais rechercher les documents radioscopiques et la littérature médicale (probablement Peter Mc Cullough et ses équipes de chercheurs) sur ce sujet dans ma bibliothèque et je reviendrai plus tard poster un nouveau commentaire, ici)
    En Suisse, il n’existe pas de système de déclarations différenciées entre décédés du Covid et décédés du vaccins.
    Tout est attribué au Covid. Il sera donc impossible d’avoir un éclairage là-dessus. J’avais déjà soulevé ce problème à la fin de 2020.
    Au UK, pour chaque déclaration « mort du Covid », était rémunérée de 3900 francs. Naturellement, hôpitaux et médecins avaient intérêt à jouer le jeu.

  12. En juillet 22, la presse annonçait fièrement 30 % de Covid longs chez les personnes infectées.

    Quasiment tout le monde a eu le Covid, donc un tiers des gens devraient avoir un Covid long ?

    Le chiffre de 3.3 % donne une idée de la crédibilité des scientifiques !

    Tout ça malgré (ou à cause ?) d’un taux de vaccination record dans l’histoire de l’humanité.

    Relire les articles de presse de 2021 et 2022 donne une idée de l’étendue des dégâts: les scientifiques se sont totalement ridiculisés. Comment osent-ils encore parler publiquement ?

  13. Le 25 novembre 2023 la Slovaquie a annoncé par la voix de son premier ministre M. Fico qu’elle refusait le nouveau traité de l’OMS. Plus d’information ici :
    ttps://expose-news.com/2023/11/25/slovakia-will-not-be-entering-into/

  14. Covid-Long; Covid-Court…Antidote: le vaccin tueur.
    Mourir pour éviter d’être malade. C’était un pari victorieux!

    Jacques Attali : « Nous créons les conditions d’un suicide de l’humanité »

    Il y a dans la campagne vaccinale, une prétendue volonté de cibler certaines populations.
    Malheureusement, le vaccin ne tue pas que le vieux et le gros, il tue, Ô combien efficacement, le jeune en bonne santé. Le travailleur en pleine force de l’âge. Donc, tout ce vocabulaire des gens à risque, des gens fragiles, des ainés à protéger etc. c’était du terreau travaillé pour que la graine de l’absurde germe et se développe dans les cerveaux lessivés et rincés depuis les pseudo étude Genre en 1992 et climat en 2003 à Rio.
    Il est surprenant que ceux qui ont fonctionné avec ce carburant, étaient surtout des gens instruits et diplomés. Ils ont servi de porte-voix à la propagande d’état, de relai propulseur de mensonges et de menaces, au profit des gros capitaux privés.

    Jacques Attali disait aussi que nous sommes trop nombreux sur terre par rapport à ses ressources…Que beaucoup d’entre nous, les vieux surtout, sont inutiles, ils ne rapportent plus et ils coûtent cher. Et mieux, il disaient que les Idiots se rendront à l’abattoir d’eux-même. Effectivement, c’est ce quîls ont fait avec fierté et en méprisant ceux qui se méfient.

    Là aussi, on constate que ceux en âge de travailler et de produire leurs richesses, meurent sous le coup du vaccin, lequel est censé ne tuer que sélectivement.
    Le petit garçon, la star israélienne du vaccin sur les affiches a fini par être tué par le vaccin de sa Pub.
    Cela devrait nous mettre en alerte. Mais les idiots iront se jeter en bas de la falaise pour plaire à leurs autorités sanitaires et politiques et faire partie des auto-déportés à mourir chez soi. Comme quoi, le désir de plaire va jusqu’à prendre le risque de se tuer. C’est l’équivalent d’une immolation.

    Veut on encore douter que c’est une bio-arme?
    ttps://www.2ndsmartestguyintheworld.com/p/shocker-foia-request-reveals-11000?utm_source=substack&utm_campaign=post_embed&utm_medium=web
    L’élite et les membres des gouvernements ont été exemptés du vaccin tueur. C’est donc qu’ils savaient ce qu’ils faisaient à leurs concitoyens en les obligeant, les séduisant et leur faisant du chantage, ils voulaient leurs morts.
    Bizarrement, c’est tous les gouvernements socialistes qui y ont participé le plus savamment. Dire qu’ils veulent poursuivre cette opération de dépopulation en 2024 et au-delà sous la couverture de l’OMS.

    ttps://odysee.com/@JOSE:f1/JacquesAttali:8

    ttps://www.bing.com/videos/riverview/relatedvideo?q=jacques%20attali&mid=8833B0FC86E419A504218833B0FC86E419A50421&ajaxhist=0

    Rappelons qu’il y a un livre fort utile à lire, aujourd’hui que les trolls ont libéré les blogs de leurs présences injurieuses et toxiques. Il est téléchargeable gratuitement. Il l’était déjà à la fin de 2020. La mise à disposition gracieuse et réitérée de son livre n’a qu’un but: aider les gens à comprendre ce qu’ils vivent.

    ttps://michelchossudovsky.substack.com/p/bombshell-video-covid-pandemic-media-propaganda?utm_source=post-email-title&publication_id=1910355&post_id=139467320&utm_campaign=email-post-title&isFreemail=true&r=2qsrdb&utm_medium=email

  15. Il y a quelques semaines, l’OFS publiait les chiffres de l’enquête de santé 2022. Tollé: dans la première version, le nombre de cancers et de maladies cardiovasculaires explosent par rapport à 2017. Tous les milieux pro/anti/sans-opinion sont en ébullition ! Aucun signe non plus du Covid long qui devrait influencer les réponses de certaines questions.

    L’explication tombe avec le retrait de données: on n’a pas posé la même question. En 2017, cela concernait un cas « dans l’année précédente » et en 2022 c’était « durant votre vie ». Pas de comparaison possible, donc. Affaire classé: on ne peut rien conclure.

    C’était sans compter sur l’opiniâtreté de ceux qui ont alors cherché dans les rapports d’assurances maladie. Or, il semblerait selon les chiffres d’Helsana que la consommation de médicaments contre le cancer ait presque doublé par rapport à 2017.

    Il y a plusieurs causes possibles: un retard dans le dépistage durant la pandémie mais cela n’explique qu’environ 20 % des cas. Il faut aussi tenir compte de l’évolution de nombre d’assurés. Mais avec plus de 1.2 mio d’assurés LAMAL, ces variations n’expliquent que très partiellement le problème.

    Il y a donc autre chose: il serait donc temps que les autorités de santé creusent un peu.

    1. Scandale, vous qui êtes toujours up-to-date, vous avez sûrement déjà lu ceci: Mulroney TE et al. Nature du 6 décembre 2023: N1-methylpseudouridylation of mRNA causes +1 ribosomal frameshifting.
      ttps://www.nature.com/articles/s41586-023-06800-3
      Je l’avais lu avant qu’il soit cité dans la presse.
      Du côté germain de la Suisse, cet article a fait exploser les commentaires divers et variés.
      Bonne fin de semaine, les frontières Sud m’attendent avec impatience. eab

      1. Merci de soulever le point de cette étude qui fait du bruit depuis sa publication.

        J’ai attendu avant d’en parler car nous changeons de registre. Ce n’est pas d’une nième étude observationnelle biaisée mais une remise en question fondamentale de la technologie utilisée par ces vaccins.

        Publiée dans Nature et revue par les pairs, elle mérite plusieurs lectures car il ne faudrait pas la « griller » en la déformant. Notons qu’elle a été soumise le 25 janvier… la science est parfois bien lente.

        D’ailleurs, les « experts » ont flairé le danger et commencent à miner le terrain avant que ça pète:

        ttps://www.sciencemediacentre.org/expert-reaction-to-study-on-understanding-and-preventing-unintended-immune-responses-in-mrna-therapeutics/

        Sacré contre-argumentation: « oui, il y des erreurs de lecture mais pas tant que ça et on sait comment corriger facilement et si ça avait été si grave, on aurait pas pu vacciner des milliards de personnes sans problèmes et sauver des millions de vies ».

        Comment osez-vous ?

        Un prix Nobel a été décerné pour l’utilisation de la pseudouridine à la place de l’uridine dans le vaccin pour éviter une réaction immunitaire grave.

        Cette étude démontre que l’utilisation de la méthypseudouridine provoque un nombre non négligeable d’erreurs de lecture par les ribosomes. La conséquence est la production d’une autre protéine en complément à la protéine du virus. Celle-ci a été mise en évidence in vitro ainsi que in-vivo par l’analyse d’anticorps chez les souris et les vaccinés Pfizer.

        Que les experts corrompus s’écharpent pour minimiser l’affaire, la seule lecture de l’introduction m’a suffit:

        « Despite their widespread use, surprisingly little is known about how ribonucleotide modification affects protein synthesis, particularly for translation of therapeutic IVT mRNAs »

        Que le vaccin n’ait pas été testé contre la transmission alors qu’on a imposé des pass vaccinaux est un scandale.

        Mais que l’on ait vacciné des nourrissons de 6 mois avec une technologie non testée (c’est ce qui est dit: « on n’a jamais étudié les conséquences de ces modifications de l’ARNm sur la synthèse des protéines ». Nous sommes dans l’inconnu.

        Alors là, même le mot scandale ne suffit plus.

        1. Scandale. Je suis bien d’accord. Le mot « scandale » ne suffit plus. Nous avons vécu et survécu à une forme d’éradication déguisée, un peu comme nous éradiquons de routine certains nuisibles !
          Je suis triste que seuls quelques spécialistes aient pensé à protéger « manu militari » leurs patient(e)s préféré(e)s. D’ores et déjà Joyeuses Fêtes. eab

        2. Scandale, avez-vous déjà lu cet essai « Should vaccination status be a consideration during secondary triage « , par Isaac Jarratt Barnham.
          J Med Ethics 2023, 0:1–5. doi:10.1136/jme-2023-109386.
          ttps://jme.bmj.com/content/early/2023/11/28/jme-2023-109386
          Les 3 objections sont très intéressantes.
          Les choses bougent lentement mais sûrement ! eab

    2. A Scandale: Au niveau des autorités, personne ne va creuser … concernant l’explosion des maladies suite aux injections à ARN messager. Car qui sont les responsables ? Les autorités …

      1. Peut-être… mais les autorités changeront et l’histoire jugera.

        Ne sous-estimez pas la détermination de ceux qui ont tout perdu à cause de ces vaccins. Et la population finira par comprendre qu’à la roulette russe, tout le monde peut gagner !

        L’histoire du petit Yonatan qui jouait dans le spot de promotion de vaccins pour les enfants a fait le tour du monde. Même si aucun lien ne peut être fait avec la vaccination et qu’il est fréquent qu’un enfant de 8 ans ne meurre de crise cardiaque.

  16. SCANDALE,
    Savez vous que c’est le Remdésivir (en Europe) et Comirnaty (aux USA) qui est l’activateur des « Turbo-cancers »(rapides et virulents tuant en moins de 15 jours) qui se déclarent de but en blanc après avoir reçu ce poison dans le sang. De plus, les monoclonaux (tous les médics finissant par « MAB » (Monoclonaux Anti-Body), aussi, suractivent ces nouveaux cancers. Ils apparaissent comme des éruptions vocaniques sur des personnes sans antécédents et sans prédispositions aux cancers. Ils s’attaquent d’abord au sang (leucémie) puis à tous les organes internes. Tous touchés en même temps dans un temps très court. Jamais, auparavant, on avait connu des cancers aussi foudroyants, terrassant autant de vaccinés et de perfusés dans les hôpitaux.
    Tous les spécialistes oncologues, cancérologues, néphrologues cardiologues endocrinologues, hématologues honnêtes le disent après avoir fait des autopsies poussées sur les victimes décédées et en cours de traitement. Ils survivent trois semaines au maximum.
    C’est simple: votre sang est votre sève de vie, si le sang est oxidé et vicié, il est tué et vous êtes tué avec lui.
    On n’introduit pas dans ses veines n’importe quoi.

    A lire absolument. The Wuhan Cover- up and The Terrifying Bioweapons Arms Race.

    Ceux qui avaient suivi depuis 2003, les mouvements populaires américains qui s’opposaient au développement des labos de bio-défense aux USA, verront dans le livre de Robert F. Kennedy, l’affirmation de ce que leur intuition leur disait.
    A force de persévérance, ils avaient gagné une manche en faisant fermer Fort Detrick en 2015 (labo militaire – j’en avais parlé en 2011 sur le blog d’Hélène Favre). Malheureusement ils n’avaient pas réussi à imposer une loi de contrôle en aval, au Conseil de Sécurité de l’ONU, comme pour l’armement nucléaire. Du coup, l’argent de leurs impôts financent toujours des labos P4 mais à l’étranger dont Wuhan. Et chez nous, Je me souviens, Berset, fin 2021, caressait nos Ciba Geigy, Novartis et Cie. en leur promettant soutien pour de tels Labos P4 en Valais. Il y voyait là, un effort de collaboration avec l’OMS. laquelle (dans le traité de pandémie) appelle toujours à partager ces agents pathogènes entre nations. Prétendument pour se parer de toutes les pandémies futures.
    … Tedros Adanom Ghebreyesus n’a pas froid aux yeux. Pour lui, c’est du pain blanc, de la rente pérenne. Et nos labos P1 ou P2 ou P26, pourraient remercier A. Berset pour cette bienveillance à leur égard, d’avoir pensé à leur perspective de profits durables et bien gras.

    ttps://petermcculloughmd.substack.com/p/the-greatest-organized-crime-in-history?utm_source=post-email-title&publication_id=1119676&post_id=139503347&utm_campaign=email-post-title&isFreemail=true&r=12fko3&utm_medium=email

    Extrait du commentaire signé Mc Cullough

    « En tant qu’auteur expérimenté de true crime, je peux affirmer avec certitude que The Wuhan Cover-Up documente méticuleusement – et présente les preuves – du plus grand crime organisé de l’histoire de l’humanité. Il s’agit d’un ouvrage extraordinaire d’érudition historique, juridique et scientifique qui sert d’ouvrage de référence à tous les citoyens concernés qui souhaitent comprendre la réalité de ce crime contre l’humanité. »

  17. Tout est entrepris par les autorités pour que la vérité concernant les effets primaires et secondaires des injections à ARN messager ne soit pas divulguée. Voilà comment agit la Nouvelle-Zélande:
    ttps://www.covidhub.ch/nouvelle-zelande-fonctionnaire-arrete/

  18. La France essaie aussi d’empêcher la vérité et la liberté d’expression. Je vous conseille vivement d’écouter les explications de Nicolas Dupont-Aignan. Entretien essentiel du 8.12.2023. Vidéo de 48 minutes :
    ttps://www.francesoir.fr/videos-l-entretien-essentiel/nicolas-dupont-aignan-on-a-tue

  19. Inhabituelle augmentation des cas de cancer en Suisse.
    https://www.covidhub.ch/anticancereux-suisse-doublement/

    MICHèLE HERZOG
    En plus du complot étatique, la Justice d’état, en France, vient d’être mise à contribution avec un nouvel arme de répression: tout individu qui contrevient à la propagande et aux mensonges de l’équipe présidentielle et du cartel santé-pharmaceutique, est passible d’un an de prison et de 15’000 euros d’amende.
    La pétition est en ligne sur Les Lignesbougent.org.

    Il semble que quelques députés de l’assemblée nationale (France) s’y opposent, mais mollement.
    Mais voilà, ceux qui défendent nos libertés et notre autonomie corporelle et spirituelle sont du mauvais côté de la morale et on les taxe d’extrême droite. Et comme l’extrême droite est diabolisée, les droits fondamentaux sont aussi diabolisés.

    Je lis tous les jours des persécutions contre des médecins et des scientifiques dans tout l’Occident, parce qu’ils viennent au secours de gens en danger.
    Nous devrions être des milliers devant nos parlements à réclamer qu’on cesse de les maltraiter, qu’on cesse ces abus d’autorité qui font obstacle au sauvetage.
    Les pétitions ne suffisent plus, elles les laissent de marbre. Aux prochaines élections, il faudra se souvenir des candidats qui étaient restés muets à cette tragédie.

    Demain!
    10 décembre 2023
    Illuminez vos fenêtres avec des bougies ou avec des lampions colorés pour commémorer les morts du Vaccin anticovid.
    Chaque année célébrons la disparition de ces victimes afin de ne plus jamais oublier ce crime contre l’humanité.

    ttps://jamesroguski.substack.com/p/candlelight-vigils?utm_source=post-email-title&publication_id=746475&post_id=139476717&utm_campaign=email-post-title&isFreemail=true&r=12fko3&utm_medium=email

    L’humour n’est pas encore interdit. Il existe une satire sur les deux Prix Nobel de l’ARNm que le peuple célèbre à sa façon.
    Les Américains ont osé! Ici! Nos humoristes sont tellement tétanisés par le virus de la tyrannie qu’ils ne se hasarderont plus jamais à rire de quoi que ce soit. Avant de débuter une déclamation, ils s’encanaillent avec des préparatifs un peu particuliers, ils révisent le nouveau vocabulaire, ils mémorisent les prescriptions, les balises, les glissières et les sens uniques…
    Comme noté plus haut, l’Anticovidisme vaccinal est punissable…

    1. A Marlène Dupraz: Merci pour votre message. J’ai signé cette pétition il y a plusieurs jours. Vous pensez que les pétitions sont inutiles. Je pense le contraire, car elles permettent d’informer et j’estime que toutes les actions dénonçant les dysfonctionnements sont importantes. Cordialement, Michèle Herzog

  20. COVID et PANDEMIE: LA VICTOIRE PAR EFFRACTION SUR LES TERRITOIRES.

    ETAT DES LIEUX EN SUISSE ET EN EUROPE?
    Voici les bons documents réunis et mis à disposition. C’est du « Télétravail pré-mâché ») qu’il vaut mieux connaître avant de plastronner avec la fière décision de transférer une grande partie des pouvoirs nationaux aux organisations mondiales Privées.

    ttps://jamesroguski.substack.com/p/european-activists-needed?utm_source=post-email-title&publication_id=746475&post_id=139660755&utm_campaign=email-post-title&isFreemail=true&r=12fko3&utm_medium=email

    Intimement, on ose seulement espérer que nos élites des Urnes ne sont pas des demi-illéttrés ni des paresseux. Et que le mot « Démocratie » a encore un sens pour eux.

  21. Ivermectine et la Suisse Primitive infantilisée.

    Ceux qui se trouvent physiologiquement menacés par Covid ou par le tir Anti-Covid, devraient être informés des moyens existants pour sauver leur peau.
    Un article ici de Mc.Cullough que tout le monde peut comprendre, il est écrit dans une langue vernaculaire.

    ttps://petermcculloughmd.substack.com/p/critical-appraisal-of-multi-drug?utm_source=post-email-title&publication_id=1119676&post_id=139612896&utm_campaign=email-post-title&isFreemail=true&r=12fko3&utm_medium=email

    Extraits:
    « …These papers relied heavily on the early use of ivermectin, which has an effect of unhooking the Spike protein from red blood cells, thus reducing hemagglutination and the micro-blood clotting process. The clinical results speak for themselves ».

    Nos autorités suisses sont délibérément criminelles de maintenir l’interdiction de vente de l’Ivermectine et de son utilisation dans les hôpitaux.

    « … The hospitals became a death trap for COVID-19 victims as families can attest to today… »

    1. Marlène Dupraz Bonjour, pour toutes les molécules que nous ne trouvons pas chez nous, il suffit de passer les frontières. C’est un jeu d’enfants d’autant plus qu’il n’y a plus aucun douanier à de très nombreux postes, contrairement à ce que les « autorités » nous font croire (toujours tout vérifier sur site, ce que je n’hésite jamais à faire 3-4 fois par semaine). Notre pays est un vrai gruyère, doté d’autorités menteuses & manipulatrices, donc pourquoi se priver ? Tous mes vœux pour 2024 Marlène. eab

  22. ELIANE AB
    Je défends le principe d »un pays dit démocratique qui n’est pas mis sous tutelle, ni boycotté, qu’il approvisionne normalement la population en biens de consommation, de soin, de médicaments et d’équipements, selon notre législation et notre essor commercial bien enviés à la ronde, je ne vois pas pourquoi les citoyens devraient prendre sur eux, le calvaire de faire des centaines et des milliers de kilomètres pour obtenir un médicament qui était en vente libre jusqu’à Covid.
    Il n’est pas dans la possibilité de tout la plupart des gens ( au travail ou au lit, malades) de faire le pigeon-voyageur dans cet unique but.
    l’Ivermectine avait été très tôt autorisée en Suisse dans toutes les pharmacies, elle était en vente libre (j’en avais acheté en 1985 avant de me rendre en Afrique du Sud, (sur place, j’avais découvert qu’elle ne coûtait presque rien) je l’utilisais, comme beaucoup, en prévention des maladies parasitaires et infectieuses). Elle était largement utilisée en hôpitaux (notamment Genève, Aix en Provence, Marseille…) pour soigner à bon marché, les SDF, les immigrés et toutes les personnes sans assurance-maladie, gravement effectées. Avec succès patent! Et Dieu sait le nombre d’infections diverses sur un même corps que cette population devait endurer avant d’avoir la chance que la police les emmène là (Hôtel-Dieu) pour être soignées gratuitement et mises à l’abri.

    Alors, je ne vois pas pourquoi, soudain, ici, on décrète son interdiction en propageant, en plus, des sornettes à faire peur aux gens. Si ce n’est le but de faire une place exclusive au poison injectable (merci Berset pour les morts et blessés), prétendu vaccin.
    C’est contre ce décret arbitraire meurtrier que je lutte. Contre la main mise sur notre autonomie et sur notre santé. CONTRE La MAIN MISE SUR NOS CORPS.

    @Michèle Herzog:
    Peut-être le saviez vous déjà.
    Je suis réconfortée de savoir que la voix de Pascal Najadi ait traversé les frontières helvétiques, mais attristée de savoir qu’il est mourant en ce moment. Et j’apprends (je ne le savais pas) que son père était un des cofondateur du WEF avec Klaus Schwab et qu’il avait démissionné 10 ans après pour de nobles raisons qui sont expliquées dans cet article.
    J’espère que le rassemblement des poids lourds catalysera les petites luttes locales éparpillées.

    ttps://www.globalresearch.ca/whistleblower-calls-wef-founder-klaus-schwab-arrested-over-crimes-against-humanity/5842050

    1. @Marlène Dupraz Bonjour, merci pour vos lignes. Je suis entièrement d’accord avec vous par rapport aux aberrations généralisées du système de santé suisse. Et cela date de bien avant la pandémie (PV confidentiels dans mes archives) or il se trouve que personne, oui personne n’a rien fait, les autorités ont laissé la dérive s’installer, donc on s’organise soi-même ! Car s’endormir sur ses lauriers, ce n’est pas mon genre.

      Donc de mon côté, ayant survécu à cette erreur médico-diagnostico-thérapeutique à l’âge de 12 ans (1970), avec ces 10 effets secondaires indélébiles à vie (tous parfaitement documentés avec divers rapports & examens spécialisés ad hoc), je fais uniquement comme je pense avec ma santé & mes particularités physiques depuis extrêmement longtemps. Je n’ai pas attendu la pandémie meurtrière pour mettre en place cette organisation complètement parallèle.

      Et comme j’ai cumulé une énorme expérience via cette erreur (par exemple connaître tout ce qui est caché au public), je m’organise optimalement et majoritairement à l’étranger. Avec ordonnances de complaisance (suisses & étrangères) toujours en stock. Contourner un système aberrant est particulièrement jouissif.

      En sus j’adore être un pigeon voyageur, pour quelques proches et pour moi-même. Rôder par monts et par vaux + connaître par cœur les failles du territoire a toujours été une de mes forces, de dit-on pas « tous les chemins mènent à Rome » ?
      PS: Je suis triste pour M. P. Najadi. Un si bel homme, si jeune, si intelligent.

  23. Nous avons un réel problème avec les médias concernant ce sujet.

    Alors que RTS diffusait un reportage vantant la merveilleuse histoire de l’ARNm et ses héros qui ont permis de sauver des millions de personnes de la mort par Covid…

    … des articles dans divers pays s’interrogeaient sur les conséquences d’une étude qui démontre que le vaccin n’est pas maîtrisé et produit des protéines inconnues de manière aléatoires (comme plusieurs autres commentateurs l’ont relevé dans ce blog).

    … l’ex-ministre de la santé italien, Roberto Speranza, était accusé publiquement de meurtre pour avoir dissimulé des décès et des effets secondaires graves suite à la vaccination (courriels compromettants rendus publics).

    … un informaticien en Nouvelle Zélande qui administrait la base de données sur la vaccination était mis en prison pour avoir agit comme un lanceur d’alerte sur les dangers de la vaccination en publiant les données anonymisées.

    A noter que l’on ne parle plus de « sites complotistes » ni de « réseaux sociaux propagateurs de fake news » mais de la presse officielle.

    Sans juger sur le fond, le contraste est tout de même assez étonnant. Ainsi, ne pas parler de quelque chose fait qu’elle n’existe pas. ça s’appelle la statégie de l’autruche ou le déni.

    C’est précisément ce que l’on reproche aux « anti ».

    1. Melchi. Vous résumez parfaitement ma pensée. Merci.
      En Suisse romande, le scandale est volontairement atténué via des médias « payées par Serafe ». Le très mauvais usage de cet impôt forcé étant un autre sujet.
      De mon côté, il est irréel de revenir vivre un jour sur mes territoires (VD vs GE) tant ces Cantons ont démontré lâcheté et absence de sens critique.
      Pour l’Italie et le « meurtre de masse consenti », nous en parlons tout le temps. La population n’a jamais été dupe, contrairement à ce que les « autres peuples » pourraient penser. Belles Fêtes.

  24. Depuis le début de Covid, les autorités et l’égérie pseudo-scientifique ont fait barrage aux indispensables débats entre scientifiques et même entre politiques. Ils ont éclipsé des personnalités majeures dans les différents domaines afférants à la médecine et à la virologie (épidémiologie !?), de ce fait, ils ont privé la société entière du droit à la confrontation (théories et expériences) et celui, plus largement, aux débats contradictoires montrés au public ou organisés avec le public.
    NOUS PAYONS LES PLATEAUX DE TV ASSEZ CHER et NOUS SOMMES PRIVéS DE CE DROIT MINIMAL EN RETOUR DU FINANCEMENT. C’est donc du détournement du temps d’antenne et du blanchiment d’argent parce que le service contractuel dû au public n’avait pas été honoré (pendant trois ans au moins. Jr réclame son remboursement). Il n’a servi que la petite cabale au pouvoir.

    Et si la science prédictive, comme ses modèles mathématiques retenus (de prédilection) étaient des interprétations erronnées? D’ailleurs, après 12 mois de comédie-covid les résultats ont montré l’ineptie de ces fruduleuses prescriptions.
    Les sciences sont un produit du savoir et de la pensée, de l’analyse, de la déduction et de l’irréductibilité. On ne fait pas de la science dans le secret commercial et le huis clos des factions au pouvoirs. Par ailleurs, il peut y avoir, à un moment donné, une malinterprétation d’une théorie ou d’un résultat ou simplement une mauvaise imputation des causes.

    On nous avait bassiné qu’il faut écouter la science ( En majuscule comme une religion) Alors interrogeons quelle science? Où? Comment? Avec qui?
    J’ai envie de partager la découverte de Jean-Pierre Petit (francophone) et que par chance, FranceSoir en fait état dans sa dernière livraison et présente son ouvrage « UN NAUFRAGE MONDIAL ». Jean-Pierre Petit est cosmologue, astrophysicien, mathématicien et dessinateur vagabon. Entre autres.
    Sa lecture en vaut vraiment la peine. En tout cas, elle m’a redonné de la matière à penser.
    Nous avons besoin d’ébranler nos certitudes comme on secoue un arbre pour voir quels fruits doivent tomber… Le doute et le questionnement sont les deux piliers (intrinsèques) de l’esprit scientifique. Ou tout humblement de l’esprit critique et du bon sens.
    ttps://www.francesoir.fr/societe-science-tech/lorsqu-un-cosmologiste-defie-l-intelligence-artificielle-la-nouvelle-quete-de

    Extrait:
    « La physique théorique, qui est devenue une physique sans expérience et une mathématique sans rigueur, a fait que la science est devenue un vaste hôpital psychiatrique où ce sont les fous qui ont enfermé les autres. »

    Cette citation, je la mets en parallèle avec « Mesures Covid » qui a enfermé toute l’humanité. L’erreur peut devenir du scientisme et de l’obscurantisme, mais le scientiste officiel du Covid sait qu’il est faux, il sait qu’il est là pour faire de l’obscurité. Il sait qu’il joue un jeu funeste contre les gens.

  25. La recherche de la vérité concernant les vaccins à ARN messager poursuit son chemin et c’est une bonne nouvelle.
    Voilà l’article : ttps://www.covidhub.ch/adn-vaccins-medecins-allemands-en-colere/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *