L’église de l’inclusion, oui! Mais de l’inclusion de quoi?

L’Eglise évangélique du Canton de Vaud (EERV)a fait parler d’elle dernièrement pour avoir organisé une « soirée de réflexion à Lausanne » (titre dans 24H du 14 mars, p. 5), in casu « une soirée thématique sur l’éthique du BDSM » (même source).
Pour ceux d’entre vous qui, comme moi, ont besoin d’un petit rafraîchissement de la mémoire parce que leur catéchisme est ancien, BDSM signifie « bondage, discipline, domination, soumission et sadomasochisme). Cela vous rappelle-t-il la préparation de votre Confirmation ? Bon ! Le monde change !…..
On apprend en lisant l’article de 24 H que l’invitation à la soirée émane de la « Plateforme des « inclusivités LGBRIQ+ », groupe de parole et de partage en actions au sein de l’EERV. Je précise qu’il s’agit d’une nouveauté qui date de la campagne de votation en relation avec « le mariage pour tous ». L’un des conseillers synodaux (membre de l’exécutif de l’EERV) nous apprend, toujours grâce à 24H, qu’il a reçu mandat du Conseil synodal (dont il est membre) pour que se mette en place un « espace de réflexion sur les questions d’inclusivité et de conjugalité ».

Ne pas confondre l’inclusion des personnes avec l’inclusion des moeurs
La notion d’Eglise de l’inclusion a été développée soudainement à l’occasion précisément de la campagne de vote concernant le mariage pour tous. De manière surprenante, l’Eglise a découvert alors qu’elle devait être « inclusive ». Je croyais bêtement depuis longtemps que, conformément à ses principes constitutifs, l‘EERV ne faisait pas « acception de personnes », c’est-à-dire, était « inclusive », mais je commettais une grosse erreur. Il ne s’agit pas de pratiquer l’inclusion des personnes, mais l’inclusion des mœurs. C’est cela la nouveauté.

Inclusion des personnes ou inclusion des mœurs ?
Depuis que l’EERV s’est proclamée Eglise de l’inclusion, le malentendu s’est installé. Quel est exactement le mandat reçu par le conseiller synodal chargé de mettre en place un espace de réflexion sur les « questions d’inclusivité et de conjugalité » ? Lors de la très prochaine session du Synode de l’EERV, il est impératif que les membres s’enquièrent de la portée précise du mandat et surtout de la différence que l’EERV fait – ou ne fait pas – entre l’inclusion des personnes et l’inclusion des mœurs.
Le malaise est si grand, parmi les fidèles, à cause de cette confusion, qu’il est temps de mettre les choses au clair avant que les Eglises ne soient plus que des lupanars.

22 réponses à “L’église de l’inclusion, oui! Mais de l’inclusion de quoi?”

  1. Une simple question : Est-ce que la Religion interdit simplement pour le plaisir d’interdire, interdit sans raison profonde, juste pour « embêter » ?? La question mérite d’être posée tout de même.
    (Religion avec R, pour toutes les inclure).

    1. Cher Monsieur, merci de votre question qui est centrale. Ce sont les êtres humains qui formulent ce qu’ils croient avoir compris d’une religion . C’est pourquoi j’aime énormément cette phrase de l’Académicien Roger Caillois: « Il ne faut pas tirer argument contre la doctrine des faiblesses de ses fidèles ».

      1. Merci à vous Madame de vos réguliers et divers articles.
        L’Eglise pourrait faire sienne cette maxime de Roger Caillois et les fidèles en peser tout le bon sens qu’elle revêt. Ce n’est pas parce qu’il y a quelques pommes pourries que l’on abat tout le verger, c’est tellement évident.
        Dans le fond, la voie primordiale n’est en rien affectée, qu’elle soit catholique ou autre. Comme déjà cité, la voie traditionnelle et unique.

  2. En prêchant la « Religion Progressiste », l’Eglise Evangélique Réformée Vaudoise apparaît de plus en plus comme une simple succursale des Femmes socialistes du PS.
    Lamentable fin que déplorent nombre de pasteurs et de fidèles. Heureusement, d’autres Eglises évangéliques voire même l’Eglise catholique, leur tendent les bras…

    1. Croyez-vous que depuis Vatican II la religion catholique n’est pas tournée vers le progressisme ? Et encore plus avec ce pape , adepte de la « Théologie de la Libération » .. ce mouvement inspiré du marxisme chez les prêtres sud américains dans les années 60….Le pape Benoit XVI , lorsqu’il n’ètait que cardinal au côté de Jean- Paul II, « s’inquiètait du relativisme qui semble s’emparer du monde, de l’influence marxiste qui contamine la théologie de la libération développée par l’Église d’Amérique latine engagée auprès des pauvres » (Le Pélerin, décembre 2022)
      Après Vatican II nombreux ont été les fidèles à s’éloigner voire à quitter l’Eglise, n’y comprenant plus rien..
      Certains ont quitté l’Eglise « moderne » pour rester dans de ce qui a été enseigné durant des siècles .. Est-ce grave ? Apparemment oui, puisqu’ils ont été excommuniés par la nouvelle Rome..
      Car ce qui a le plus marqué les esprits de Vatican II, 2 éléments qui à mon avis étaient secondaire et n’auraient pas dû prendre de telles proportions dans la mise à ban : messes dites face aux fidèles par le prêtre célébrant et interdiction du latin..
      Enfant , la messe pour moi était un moment agréable , je ne m’y ennuyais pas comme aujourd’hui .
      Je ne comprends pas l’acharnement de ce pape à ne pas vouloir tendre la main aux « intégristes » comme l’avait tenté le pape Benoit XVI .Au fait, pourquoi intégristes ? Ils posent des bombes ? En fait , ils ont simplement voulu garder leur Eglise d’avant Vatican II , une Eglise dont l’enseignement avait plusieurs siècles….
      Ce Schisme- car c’en est un- m’en rappelle un autre, au 14è siècle « Le Grand Schisme d’Occident  » auquel mis fin Le Concile de Constance en déposant le dernier antipape d’Avignon Benoit XIII. (Papa Luna)
      Ce grand schisme avait inspiré l’écrivain Jean Raspail qui avait écrit sur le sujet un livre, un roman : »L’anneau du pêcheur » une histoire passionnante et émouvante dans laquelle se mêlent réalité historique et fiction. « autour d’un personnage bouleversant d’humanité et de grandeur, le conflit éternel de la fidélité et de l’oubli, de la Foi toujours sommée de se soumettre au monde. »(4è de couverture)

      1. Je suis bien d’accord avec vous sur les dérives de l’Eglise catholique « progressiste », dirigée par le pape François, mais je pensais plutôt aux tendances traditionnalistes existant encore de nos jours au sein de l’Eglise catholique.
        Quant aux églises évangéliques de confession réformées, nombre d’entre elles sont heureusement encore très éloignées de la « religion progressiste » en vigueur dans les Eglises réformées reconnues par l’Etat ( en Suisse, les cantons), telle l’EERV.

  3. La parole de Dieu est divine. Elle manisfeste la Vérité Une et Eternelle. Elle est transmise à l’homme par la Révélation. L’homme la reçoit et la consigne sous la forme d’Ecritures Sacrées et l’interprète sous la forme religieuse. La Religion est humaine, donc sujette à l’erreur et à la promulgation de vérités diverses. L’individualisme amène l’homme à réfuter le divin et à sacraliser l’humain. Contrairement aux autres religions, le Christianisme et l’Isalm ont donné lieu au prosélitisme sous la forme des déviances telles que les Missions, les Croisades et le Jihadisme prétendant imposer leur vérité alors que le Judaisme, le Chrisianisme médiéval et l’Islam traditionnel en sont absentes. Errare humanum est, perseverare diabolicum !

  4. Au Japon (particulièrement), lorsqu’un immeuble, surtout si il a plusieurs étages est construit, des ingénieurs élaborent sa structure afin de ne pas succomber aux secousses sismiques.

  5. Je me rappelle avoir vu des images de groupes « heavy-metal » voir de « satanic heavy-metal » jouer dans des églises en Suède et en Norvège, ça bien des années, je pense que voyant les églises se vider désespérément, les autorités religieuses font des pirouettes dans tous les sens pour animer leurs lieux de culte, cette initiative de l’église évangélique d’inviter des lgbtxxrt++ etc. etc. doit faire partie de ce genre de manoeuvre marketing.
    Pour revenir au commentaire d’Anatole, les moeurs coutumières ne sont pas que « religieuses », elles sont avant tout sociétales, si des personnes veulent se réunir pour jouer au bridge, elle obéissent à des règles bien précises, les animaux obéissent également à des règles, ils s’imposent également et naturellement des interdits, notamment pour des questions de survie de l’espèce et même, protègent d’autres espèces.

    Il y a des mots qui sont utilisés à tort et à travers, comme le mot « religion », personnellement j’évite de l’utiliser car je ne comprend pas son sens profond, son étymologie et sa réelle signification, certes, il sous-entend plein de suppositions, mais, en ce qui me concerne, c’est pas clair, d’où peut être, l’impossibilité de répondre à la question d’Anatole. Lorsque l’ont utilise un terme, à la base, incompris ou quasiment incompréhensible, comment voulez vous répondre ?

  6. Mais pourquoi donc parle-t-on de BDSM plutôt que de la semaine sainte qui se profile?
    A quoi donc reliez-vous la religion?

  7. Depuis plus de 40 ans, les piliers de l’occident sont systématiquement minés, nous sommes en plein dans la décadence de la « civilisation » chrétienne occidentale, à mon avis, c’est fichu. Je me rappelle des dimanches matin où la population se déplaçaient pour aller au culte ou à la messe. Endimanchés, en famille et fière d’appartenir aux cultures chrétiennes. Les médias accusent de fascisme ceux qui esquissent la théorie du « grand remplacement », ensuite, les même caressent la bête tout en faisant semblant de la combattre, un proviseur a été révoqué de sont au lycée Maurice Ravel de Paris, parce qu’il a demandé à 3 élèves de retirer leurs voiles, directement derrière, il a reçu des menaces de mort, qu’il serait décapité si il changeait d’attitude vis à vis du port du voile, qui je le rappelle est interdit en France dans les établissements scolaires, il a été abandonné par sa hiérarchie (rectorat) et démis de son poste. A partir de ce genre de constat, il n’y a plus rien à espérer !

    1. En effet, il est difficile d’espérer face à l’alliance de la gauche antisémite et de l’islam !

  8. Nos Eglisss chrétiennes doivent rester vivantes… même si elles sont critiquables..et que la tentation de nous en éloigner nous titille.. j estime qu il en va de la survie de notre Culture construite sur les racines du christianisme et attaquée de toutes parts, soit par l indifférence , soit par l ‘ ignorance, soit par la violence . Alors Bonnes Fetes de Pâques à toutes et tous.

    1. Marie-France, je craindrais que ce retour vers la spiritualité, en ce qui concerne la fréquentation des églises ne soit en réalité qu’une réaction mimétique en réponse à l’islamisation des nos sociétés. Je le crain car ça ne suffira pas pour stopper l’islamisation de nos contrées, en France et pas seulement, ils en appellent à l’armée nationale sans oublier que ce ne sont pas les attentats médiatisés qui tuent, mais le cumule d’assassinats au quotidien. Les deux cultures ne se battent pas avec les mêmes armes et les mêmes règles et plus le temps travail pour les islamistes et plus leur emprise sera déterminante.

  9. Le christianisme et son pendant victimaire, l’héroïsme victimaire. Il y a eu les périodes inquisitrices, les périodes conquérantes et nous voilà, dans une phase victimaire, comme illustré dans la crucifixion du christ. IL faut actuellement tout faire pour victimiser, pas ceux qui ont été tués par le dernier génocide commis par l’occident chrétien durant la seconde guerre mondiale, ces derniers étant trop lourds à porter, mais tous ceux, qui qu’ils soient qui pourront recouvrir par leurs plaintes ceux d’il y a 80 ans, comme si les nazis avaient remplacés les inquisiteurs d’avant cette décomposition du culte occidental. En Ukraine, à Gaza, les nazis sont devenus des victimes, tout c’est inversé et comme l’avait déjà prédit Winston Churchill en 1938 : « Les fascistes de demain s’appelleront eux-mêmes antifascistes ».

    Des milliers de chrétiens sont massacrés chaque année, principalement par des islamistes et le pape n’a pas pipé mot, 365 millions de chrétiens sont en danger de mort sur la planète et le pape ne prononce pas la moindre allusion à l’islamisme galopant qui tue chaque jour, même en Europe !

    Les populations chrétiennes sentent que quelque chose ne tourne pas rond, mais la presse et les médias orientent la propagande des frères musulmans dans tous les recoins possibles.

    1. Je ne vois pas en quoi la crucifixion du Christ illustre une phase victimaire: « mon Rédempteur est vivant … craindrais-je encore »? C’était très beau à chanter ce matin à l’Aube de Pâques. Si seulement nous pouvions être plus nombreux à le chanter et à le croire!
      Joyeuses Pâques!

      1. Chère Madame, vous le dites vous même ; « à le croire » !

        « Croire » encore un mot superposé à « religion » que personne ne comprend vraiment, à force d’utiliser des termes incompris, pensez vous que vous finirez par y comprendre quelque chose ?

        Tout cela n’ôte rien à la ferveur de la célébration et comme le chantait Edith Piaf : « Tu es partout, car tu es dans mon cœur », c’était en référence à tous ceux qui ne sont pas revenus des camps en 1945.

        Et un pape qui après avoir lavé les pied de migrants musulmans déclare que « seul l’islam pourra sauver l’occident », si c’est ça la méthode utilisée pour créer un sursaut de christianisme en Europe et remplir les églises, de plus, soutenir l’antisémitisme pour une fois de plus commettre des pogroms ou un génocide, je vous le répète, ça ne marchera pas, les européens aurons beau gesticuler avec leurs images pieuses style images d’Epinal, pendant que la presse et les médias englués hurlent au génocide à Gaza, plus de 600’000 plus 150’000 russes sont tombés le long d’une frontière catholico/orthodoxe, Gaza 32’000 selon les chiffres du hamas alors qu’ils ont déclarés la guerre tandis que les chiens se roulent dans la fange en tentant d’inspirer les funestes relents nazis encore tièdes. Si c’est dans ce contexte que vous y voyez un rédempteur « vivant », je doute fort que les démons courent assez vite, les myriades de missiles russes atteignent 27’000 km/h.

        1. Vous avez raison au début de votre diatribe: J’aurais dû écrire: « à le vivre » au lieu de « à le croire ».
          Pour le reste de votre texte, vous êtes évidemment le seul à l’assumer

  10. Pour ceux que cela pourrait intéresser je leur suggère de prendre connaissance de l’homélie de la Messe de Pâcques diffusée par Eurovision depuis la Belgique. L’esprit et la lettre, la substantifique moëlle !
    Voir et croire | Homélie de Pâques 2024 à Profondeville (Belgique) – Jour du Seigneur (lejourduseigneur.com)

  11. « La preuve que Dieu nous aime, dit l’apôtre Paul, c’est que le Christ, alors que nous étions encore pécheurs, est mort pour nous » (Romains 5, 8).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *